Automobile : le groupe Nissan Egypte produira 100 000 véhicules par an

Pour redynamiser son secteur de l’automobile, l’Egypte via son constructeur automobile local, El Nasr Automotive Manufacturing signe un accord avec Nissan, permettant d’améliorer les volumes de production au niveau local. Une occasion pour Nissan de saisir les opportunités du marché égyptien, encore sous-exploité.

Le constructeur automobile El Nasr Automotive Manufacturing et le japonais Nissan signent un accord pour produire 100 000 véhicules par an au niveau local. L’information a été donnée le 19 mars par un communiqué du ministère en charge des Entreprises publiques. L’accord s’inscrit dans le cadre des efforts des autorités égyptiennes pour rehausser la part de composants automobiles fabriqués localement et destinés aux véhicules assemblés en Egypte, mais aussi pour améliorer le volume des exportations du secteur.

Les deux parties ont prévu de signer un contrat final au cours des trois prochains mois. Par contre, aucune information n’a été fournie sur la date butoir de la production annuelle des 100 000 véhicules.

Relancer l’industrie automobile
Il s’agit pour l’Egypte de relancer Nasr Automotive, son groupe automobile spécialisé dans la fabrication de versions locales de la marque Fiat. Ce dernier avait cessé ses activités en 2009, trois ans avant le début des soulèvements populaires arabes qui ont emporté le régime d’Hosni Moubarak en 2011. Repartie sur de nouvelles bases, Nasr Automotive a annoncé le chiffre d’affaires de 5 millions de livres égyptiennes, soit 289 000 dollars, au cours de l’exercice 2016-2017, selon un rapport du ministère égyptien des Finances. La société El Nasr, qui a noué plusieurs partenariats avec de grands constructeurs dont l’italien Fiat, a été créée à la suite de la disparition de société d’Etat Ramses Automobiles.

Nissan à l’affût des opportunités en Egypte
Aujourd’hui, le partenariat conclu par Nissan permet au constructeur japonais d’augmenter progressivement ses parts de marché en Egypte de 15% à 20% au cours des trois prochaines années. Le groupe dont la production actuelle est estimée à 22 000 véhicules vise à atteindre les 28 000 en 2022. L’Egypte, grand marché de 97 millions de consommateurs, offre de réelles opportunités à l’industrie automobile.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up