Bois: En 2018, 12 millions d’hectares de forêts tropicales ont été détruits

(Agence Ecofin) – En 2018, 12 millions d’hectares de forêts tropicales ont disparu, soit la quatrième plus forte hausse depuis 2001, année qui marque le début de l’enregistrement des données.

L’estimation est celle du Global Forest Watch (GFW), projet lancé par le World Resources Institute (WRI) qui suit l’évolution des dynamiques de déforestation à l’échelle mondiale.

D’après le rapport de GFW, cette superficie déboisée comprend 3,6 millions d’hectares de forêts tropicales primaires (forêts n’ayant pas subi l’action humaine), soit l’équivalent de la surface de la Belgique.

S’agissant de la diminution de la superficie des forêts primaires, si le Brésil et l’Indonésie ont compté pour 46% des pertes totales, l’organisation souligne que l’essentiel de la croissance de la déforestation a été l’apanage des pays subsahariens.

En effet, la Côte d’Ivoire et le Ghana ont affiché les plus forts taux de croissance avec, respectivement, 60% et 26% d’une année à l’autre. Pour expliquer cette situation, le WRI met en lumière l’exploitation minière illégale et l’extension des plantations cacaoyères dans les deux pays, leaders mondiaux de l’or brun.

En République démocratique du Congo (RDC), le taux de croissance de la déforestation enregistré a été de 38% plus élevé en 2018 que la moyenne calculée entre 2011 et 2017, la faute notamment aux abattages au profit de l’agriculture et de l’utilisation du bois de chauffe.

A Madagascar, la situation est la plus alarmante, avec 2% des couvertures en forêts primaires perdues en 2018, une proportion plus élevée que dans n’importe quel autre pays tropical. Ceci, principalement, en raison de l’agriculture sur brûlis et de l’exploitation illégale de saphir et de nickel, respectivement pratiquée dans le Nord et le Sud du Corridor Ankeniheny-Zahamena (ZAC), l’un des plus importants vestiges de forêt vierge de la Grande Ile.

Pour rappel, les forêts du monde agissent comme des puits de carbone en absorbant chaque année, près de 2 milliards de tonnes de dioxyde de carbone d’après la FAO.

Les principaux bassins forestiers de la planète sont situés en Amazonie (Amérique du Sud), au Mékong (Asie du Sud-est) et au Congo. Ces massifs forestiers représentent à eux trois près de 80 % des forêts tropicales de la planète.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image