Cacao : le Ghana et la Côte d’Ivoire donnent leur feu vert à la vente des récoltes de la prochaine saison

La Côte d’Ivoire et le Ghana ont levé, depuis mardi dernier, la suspension des ventes de cacao de la récolte 2020-2021 jusqu’à nouvel ordre. L’annonce a été faite par voie de communiqué par les deux pays qui cumulent plus des 65% de la production mondiale de cacao et vient annuler une décision annoncée en début de mois sur l’interdiction de vente des récoltes.
La Côte d’Ivoire et le Ghana «décident de la levée de la suspension des ventes de la récolte 2020/2021 à compter du 16 juillet 2019». C’est par voie d’un communiqué signé par le directeur général du Conseil Café-Cacao de Côte d’Ivoire Yves Kone-Brahima, et le chef exécutif du Ghana Cocoa Board, Hon Joseph Boahen Aidoo, que le Ghana et la Côte d’Ivoire ont décidé la reprise des ventes de récoltes de cacao pour la saison 2020-2021.

Cette décision fait suite à la rencontre du 11 et 12 juin 2019 à Accra où les deux pays voisins avaient décidé de proposer un prix plancher de 2 600 dollars la tonne (1,5 million francs CFA). A la suite de la rencontre, le Conseil café-cacao de Côte d’Ivoire, le Cocoa board du Ghana et les industriels du chocolat avaient mis sur pied un Comité technique d’experts afin d’approfondir les réflexions sur la mise en œuvre d’un mécanisme de prix plancher. «En attendant les conclusions de la réunion du Comité à Abidjan le 3 juillet 2019, la Côte d’Ivoire et le Ghana ont suspendu les ventes de la récolte pour la campagne 2020-2021 jusqu’à nouvel ordre», rapporte un précédent communiqué.
La Côte d’Ivoire et le Ghana iront finalement vers l’instauration d’un différentiel de revenu décent (DRD) de 400 dollars par tonne pour tout contrat de vente de cacao obtenu auprès des deux pays pour la campagne 2020-2021.

https://afrique.latribune.fr/

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image