Climat : l’évolution du réchauffement climatique sera probablement pire que prévu

Agence Ecofin) – Le réchauffement climatique sera d’une ampleur plus grande selon les nouvelles simulations effectuées par une centaine de scientifiques français. Les travaux, réalisés par les chercheurs et ingénieurs du Centre national de la recherche scientifique, du Commissariat à l’énergie atomique et de Météo-France serviront de base au 6ème rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du Climat (GIEC) prévu pour 2021-2022.

« Dans le pire des scénarios considérés, la hausse de la température moyenne globale atteint 6,5 à 7 °C en 2100 », selon les chercheurs. Le pire scénario de la dernière simulation réalisée en 2014 prévoyait une hausse maximale de 4,8 °C.

Le scénario le plus optimiste, basé sur une forte coopération internationale priorisant le développement durable, permet de rester en dessous de la barre des 2 °C. Mais un dépassement de ce seuil sera inévitable au cours du siècle. Il faudrait donc prendre des mesures dès maintenant afin d’atteindre la neutralité carbone dès 2060.

Enfin, il faudrait capter entre 10 et 15 milliards de tonnes de CO2 dans l’atmosphère par an d’ici 2100, une prouesse que les technologies actuelles ne sont pas en mesure de réaliser.

« La température moyenne de la planète à la fin du siècle dépend donc fortement des politiques climatiques qui seront mises en œuvre dès maintenant et tout au long du XXIe siècle », affirment les auteurs des travaux.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Défiler vers le haut