Compagnies: L’acquisition par Occidental Petroleum, des actifs d’Anadarko, va permettre à Total de s’imposer dans l’industrie gazière africaine

(Agence Ecofin) – Jeudi, Chevron a renoncé à surenchérir pour racheter les parts d’Anadarko après une offre de 38 milliards de dollars d’Occidental Petroleum. Pour rappel, Chevron avait fait une offre de rachat de 33 milliards de dollars et avait jusqu’au 10 mai pour surenchérir face à la concurrence d’Occidental.

« Gagner dans n’importe quel environnement ne signifie pas gagner à tout prix (…) La discipline en matière de coûts et de capital est toujours importante et nous ne diluerons pas nos rendements, ni ne réduirons la valeur pour nos actionnaires dans le but de conclure un accord », a commenté le patron de Chevron, Michael Wirth après l’annonce de la renonciation aux actifs d’Anadarko. L’accord initial signé entre Chevron et Anadarko sera annulé dans les prochaines heures.

Occidental, qui est soutenu par le milliardaire américain Warren Buffet, devrait recevoir 10 milliards de dollars de financement de Berkshire Hathaway, la holding appartenant au Tycoon, pour achever l’opération. L’offre d’Occidental s’élève à 59 dollars l’action en espèce et 0,2934 action ordinaire d’Occidental pour chaque action ordinaire d’Anadarko.

L’accord doit être soumis aux examens réglementaires.

Occidental qui, à travers cette acquisition, envisage d’augmenter ses actifs de schiste dans le bassin permien et de se concentrer sur ce domaine, a conclu un accord en parallèle avec le Français Total pour lui céder les actifs africains d’Anadarko contre de 8,8 milliards de dollars.

Une fois cette deuxième opération conclue, Total augmentera significativement son empreinte dans l’industrie gazière du continent, notamment au Mozambique, au Ghana et en Afrique du Sud. De nouveaux actifs qui représentent 1,2 milliard de bep de réserves prouvées et probables, dont 70% de gaz.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image