Cop 25 : Abdou Karim Sall satisfait de la délégation sénégalaise

Après avoir passé presque deux semaines (du 02 au 13 décembre) à Madrid à l’occasion de la 25ème Conférence des parties sur les changements climatiques, le gouvernement du Sénégal à travers le ministère de l’Environnement a procédé ce mardi 24 du mois courant au partage des conclusions. Ce qui est un moment fort pour le ministre Abdou Karim Sall de tirer son chapeau pour la délégation qui représentait le pays à ces négociations.

Le ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Abdou Karim Sall, qui présidait ce mardi la cérémonie de partage des conclusions de la Cop25, a jugé très positif la participation de la délégation sénégalaise qu’il a eu à conduire durant presque deux semaines (02 au 13 décembre) à Madrid. « Je suis tout à fait satisfait de vous avoir avec moi, dans le cadre de cette mission qui nous a été confiée par le chef de l’État », a-t-il déclaré. Tout en poursuivant : « Le bilan de notre participation a été positif, même si les résultats escomptés en termes de solidarité et de financement n’ont pas été atteints ». Il a profité de cette rencontre pour saluer les efforts fournis par les négociateurs sur les cinq points qu’il fallait défendre. Il s’agit du relèvement de l’ambition de lutte contre le changement climatique, en passant par l’adoption d’un accord sur les négociations relatives à l’article 6 de l’Accord de Paris, inachevées à la Cop24 de Katowice, du mécanisme international de Varsovie sur les pertes et préjudices liés aux incidences des changements climatiques, jusqu’au financement vert et ses orientations.
Parlant des résultats, le ministre de l’Environnement de faire part que « les résultats escomptés » en termes de solidarité et de financement n’ont pas été atteints sur beaucoup de points de négociations inscrits à l’ordre du jour de la Conférence cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 25). « Des avancées notoires ont été constatées, bien que les résultats de manière globale, sont restés mitiger pour la plupart des points de négociation dont notamment les pertes et préjudices, le financement à long terme, la transparence et le relèvement de l’ambition de lutte contre le changement climatique », a-t-il constaté.
Selon lui, la Cop 25 qui s’est tenue dans un contexte géopolitiquement complexe marqué par le retrait officiel des États-Unis de l’accord de Paris, a réuni plus de 26 700 participants, dont plus de 13 600 officiels, 10 000 représentants d’organes et d’agences des Nations Unies, des organisations intergouvernementales et organisations de la société civiles et 3 000 éléments de la presse. Même si elle avait inscrit à l’ordre du jour la question liée aux 5 points cités ci-dessus, Abdou Karim Sall de faire savoir que « les prolongations vont se jouer à Glasgow lors de la COP26 en novembre 2020 », où les points qui n’ont pas été épuisés à Madrid, vont être revisités. Avant d’annoncer que les questions des Contributions déterminées nationales (Cdn) devraient être déposées au plus tard le premier trimestre 2020.
« On souhaitait à ce qu’on baisse le niveau du réchauffement de 2°C à 1,5°C. Même si je ne suis pas pessimiste, mais les évaluations faites par les experts internationaux ont montré que nous sommes presqu’à 1,1°C », a-t-il réitéré, tout en signalant que « beaucoup d’efforts sont attendus si nous voulons atteindre cet objectif avant la fin de ce siècle »
Cette Cop 25 qui vient de s’achever n’a pas été seulement un grand moment de partage des décisions majeures que la communauté internationale doit adopter face aux défis de changement climatique, mais également un grand rendez-vous de partage d’expériences et de développement de partenariat sur les décisions climatiques et de trouver des ressources pour la réalisation des ambitions du Pse vert.
Pour le représentant de l’Assemblée nationale, Pape Sagna Mbaye, après avoir salué la position des négociateurs sénégalais, a magnifié le leadership du Sénégal qui a été incontestable. « Ce leadership a permis à la voix du Sénégal de retentir partout durant la Cop 25 », a-t-il déclaré, tout en faisant comprendre qu’au niveau parlementaire les mêmes thèmes et les idées ont été bien défendus. Le Haut conseil des collectivités territoriales a également été représenté dans cette délégation.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Défiler vers le haut