Côte d’Ivoire: 1 milliard Fcfa d’impôt minimum forfaitaire suspendu par le Gouvernement

Le directeur général des impôts de Côte d’Ivoire, Abou Sié Ouattara, a présenté l’annexe fiscale portant budget de l’Etat ivoirien pour l’exercice 2020 le jeudi 9 Janvier lors d’une rencontre avec la presse.

En Côte d’Ivoire, le gouvernement, a décidé que l’application de l’Impôt minimum forfaitaire (IMF) soit suspendue pour cette année 2020 ”parce que des études sont en cours pour réformer cet impôt d’autant plus que le secteur privé n’est pas tendre avec l’administration fiscale”. L’information de la suspension de cette taxe fiscale a été donnée par le directeur général des impôts, Abou Sié Ouattara lors de la présentation à la presse de l’annexe fiscale portant budget de l’Etat ivoirien pour l’exercice 2020 le jeudi 9 Janvier à Abidjan.

L’Impôt minimum forfaitaire (IMF), suspendue, représente 1 milliard de Fcfa sur plus de 2.500 milliards Fcfa que mobilise l’administration fiscale ivoirienne. Et selon le DG des impôts cette décision résulte du fait que pour les autorités ivoirienne, cette taxe fiscale jugée « antiéconomique » par le secteur privé « n’est pas l’enjeu budgétaire ».

par conséquent, ”En attendant l’aboutissement des travaux que le gouvernement a commandité, il a été décidé de suspendre l’application de l’Impôt minimum forfaitaire au titre de l’année 2020 ”, a ajouté le directeur général des impôts. Le montant de l’IMF, institué en 1969 avec un coût uniforme fixé à 330.000 Fcfa, a connu plusieurs évolutions et une réforme en 1994 qui a relevé le minimum de perception à 2 millions Fcfa et institué un maximum de perception de 30 millions Fcfa, notamment calculé sur le chiffre d’affaires. Selon l’historique de l’IMF, l’annexe fiscale de 2012 portant budget de l’Etat pour l’année 2013 a relevé le minimum de perception de 2 millions à 3 millions Fcfa et le maximum de perception de 30 millions à 35 millions Fcfa.

Pour 2020, l’Etat a fixé un objectif de 2716,2 milliards Fcfa comme ressources à mobiliser aux services des impôts, soit une augmentation de 307 milliards Fcfa par rapport à l’année précédente. Le budget global de l’Etat pour 2020 est de 8061 milliards Fcfa, en progression de 9,9%.
https://www.financialafrik.com/

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Défiler vers le haut