Développement agricole et consommer local : Le Réseau des parlementaires mis en place pour mener le plaidoyer

Le Réseau des parlementaires sur le développement agricole et le consommer local a été mis en place. Selon le secrétaire général du Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR), M. Ahmadou Mokhtar Mbodj, il s’agira de valider et de partager les textes du réseau (vision, objectifs, structuration, alliances prévues). La rencontre a permis d’élire le bureau du réseau, en tant que force de proposition, et d’élaborer une feuille de route.

« Le programme couvre l’ensemble des secteurs agricoles notamment l’agriculture, l’élevage, la pêche et l’environnement. Les statisticiens parlent de 2,7% de taux de croissance de la population qui va être très nombreuse d’ici quelques années au point que des stratégies et des programmes doivent être mis en œuvre pour pouvoir la nourrir et développer de manière substantielle notre agriculture. Dans le cadre du Plan Sénégal émergent (Pse), l’agriculture occupe une place importante », a précisé M. Ahmadou Mokhtar Mbodj, secrétaire général CNCR.

Quant à M. Younoussa Mballo, conseiller technique au ministère de l’Agriculture, il avance : « Permettez-moi de saluer cette initiative des parlementaires qui ont décidé comme vous le savez de mettre en place ce réseau sur le développement agricole et aussi sur le consommer local. Je pense que c’est une initiative très heureuse et très importante. C’est une initiative qui a l’accord et l’accompagnement, d’appui du ministre de l’agriculture. Parce que comme vous le savez aujourd’hui, la population sénégalaise croit de manière régulière. Cette population d’ici quelques années, va être très nombreuse et au point qu’aujourd’hui des stratégies, et des programmes doivent mis en œuvre pour pouvoir la nourrir et ensuite pour pouvoir développer donc de manière substantielle notre agriculture. Et dans le cadre du Pse, l’agriculture occupe une place importante. La mise en place de ce réseau va permettre au ministère d’avoir d’être mieux éclairé sur certaines choses mais également d’avoir des acteurs sur qui, il pourra compter pour pouvoir développer cette agriculture ».

L’honorable député Bousso Ngom, trésorière du CNCR souhaite impulser avec ses collègues parlementaires ce réseau pour le développement agricole et le consommer local en vue d’accompagner l’Etat du Sénégal dans la mise en œuvre de sa vision de développement agricole et rural.

M. Aboubacry Diédhiou, député à l’assemblée nationale, président du comité d’initiative pour la mise en place de ce réseau parlementaire, a souligné : « Nous voulons mettre en place justement pour travailler au sein du monde paysan qui a besoin d’accompagnement. On crée le réseau des parlementaires, c’est pour accompagner l’ensemble des structures privées, ou nationales. Maintenant par rapport à l’accompagnement, aux stratégies, nous avons les 5 ministères, le ministère de l’agriculture, de la pêche, de l’environnement et le ministère de l’élevage et le ministère du commerce. Nous avons des produits qui sont nutritifs mais nous ne les consommons pas. Allons vers la sensibilisation de nos collègues. Produisons, transformons et exportons ».

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image