Développement économique et écologique de Kaffrine : 1.100.000 arbres plantés par de l’ONG TREES FOR THE FUTURE

Un communiqué parvenu à notre rédaction renseigne que Trees for the future est une ONG américaine créée en 1989 à Maryland aux Etats Unis et elle est présente au Sénégal depuis 2005. Et son objectif, c’est d’aider les populations en zone rurale à initier eux même des activités de plantations d’arbres fruitiers qui pourront accroître le développement économique et écologique de leur zone. Au courant de l’année 2019 Trees for the Future a planté 1100000 arbres à Kaffrine.

 


D’après le document, ce programme se concentre surtout à Kaffrine au Sénégal étant donné que le taux de pauvreté de cette zone est de 64,8%. Et selon des études effectuées : la faible fertilité des sols, la déforestation, la dégradation des terres et le manque de moyens chez les populations sont les vecteurs d’une famine concentrée dans les villages de Kaffrine.
Toujours d’après la source, pour pallier ces entraves d’un bon développement social et économique, l’ONG utilise la technique du jardin forêt. Et cette technique de disposition verticale et horizontale des arbres, les technologies agroforestières et les cultures vivrières fournissent une grande partie de ce dont les familles ont besoin pour se nourrir.
Et le document renseigne qu’en dehors de cela, ces jardins forêt deviennent non seulement des habitats pour différentes espèces mais aussi le moyen d’améliorer l’écosystème et la santé de notre planète. Et la diversité biologique offre énormément de rendements. Ce système offre un rendement financier aux populations, une revitalisation des terres et une diversité alimentaire durable.
« Trees for the Future a actuellement 14 projets, desservant plus de 3080 familles de la zone rurale sénégalaise. Cette année 2019 rien qu’à Kaffrine Trees for the Future a planté 1100000 arbres. La majorité des projets se trouvant dans la zone de Kaffrine. Cette année 2019 Trees en partenariat avec l’OIM, a entamé un projet social de réinsertion sociale des anciens migrants de retour de la Libye. Durant 4 ans Trees for the future accompagnera les anciens migrants. Ces 60 migrants sous la supervision de l’équipe des techniciens de Trees ont entamé des projets de jardins forêts dans leurs villages respectifs et ainsi pourront se reconstruire autour d’une nouvelle activité lucrative. Au cours de la période de plantation d’arbres de 4 ans, les agriculteurs de la région de Kaffrine les projets planteront un total de 10,4 millions d’arbres. Chaque paysan reçoit une formation en 16 modules sur 4 ans période, environ 4 modules an et plante 4 000 arbres sur environ 1 ha de terrain pendant cette période », renseigne le document.

Toujours d’après le document susmentionné, au-delà de ces aspects, TREES a développé des conceptions innovantes de clôtures vivantes au fil des ans. Et il y aussi un aspect formation des agriculteurs.
« A la fin de ces ateliers pratiques ils arrivent à créer des parcelles agroforestières protégées de 0.5 à 3 hectares. En effet, Trees for the future est une organisation accréditée par l’UNITAR (’Institut des Nations unies pour la formation et la recherche).TREES veille à ce que le travail soit équilibré entre hommes et femmes: au moins 30% des agriculteurs participants doivent être des femmes. L’intervention de l’ONG dans les zones rurales du Sénégal est élaborée sur formes de projet. Ces projets délimités eux même en 5 phase : la mobilisation des ressources et des parties prenantes, la protection des cultures, la diversification des cultures, l’optimisation et enfin la remise des diplômes aux agriculteurs », renseigne-t-on dans le document.
Le document de préciser que dans la mise en œuvre de toutes ces phases, TREES procède à un suivi constant des activités réalisées dans les zones touchées par le projet avec l’appui des techniciens de l’ONG. Et 14 projets de TREES sont en cours au Sénégal.


Et le document de préciser : « A Kaffrine, on intervient dans les 4 départements avec 12 projets, 1 projet dans la région de Kédougou et un à Kolda. Chaque projet couvre 250 familles pour une durée de 4 ans. Durant ces 4 années, 250000 arbres sont plantés avec pour chaque famille 1000 arbres. Un seul projet de TREES FOR THE FUTURE couvre la pépinière centrale des eaux et forêts du Sénégal. Le travail de TREES dans la zone de Kaffrine y a considérablement réduit l’exode rural. Les populations bénéficiant d’un jardin-forêt peuvent à partir de ces cultures maraîchères avec un rendement économique considérable et une biodiversité alimentaire. Trees for the Future c’est aussi 3080 familles de la zone rurale du Sénégal bénéficiant d’une sécurité alimentaire chaque année ».
Pour rappel, Trees for the Future est aussi présent en Ouganda, en Tanzanie, au Cameroun, au Kenya et aussi dans les autres pays de l’Afrique de l’Ouest.
M/DIA

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Défiler vers le haut