ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL : Bonne orientation de l’économie mondiale

La Direction générale de la planification et des politiques économiques au premier trimestre 2018, note une bonne orientation de l’économie mondiale.

« Au terme du premier trimestre 2018, l’économie mondiale semble s’orienter vers une trajectoire de croissance plus soutenue que celle des années qui ont suivi la crise financière de 2008. Les dernières prévisions économiques du Fonds monétaire international (Fmi) présagent une poursuite de l’expansion économique. En effet, d’après cette institution, la croissance de l’économie mondiale devrait se situer à 3,9% en 2018 et 2019, après la reprise économique de 2017 révisée à 3,8% », précise-t-on dans le document. D’après la source, ce pronostic optimiste de croissance est principalement sous-tendu par une activité industrielle dynamique et une hausse de l’investissement dans les pays avancés. Et l’augmentation des volumes d’échanges internationaux ainsi que les améliorations conjointes des conjonctures dans les pays avancés et émergents devraient également contribuer à accélérer la croissance économique mondiale.
Accélération de 0,2 point de pourcentage, à 2,5%, croissance pour 2018 pays avancés
« Dans les pays avancés, les perspectives de croissance pour 2018 font état d’une accélération de 0,2 point de pourcentage, à 2,5%, portée principalement par les Etats-Unis et la zone euro. Concernant la croissance économique des pays émergents et en développement, elle devrait rester vigoureuse en 2018, avec un taux estimé à 4,9%, contre 4,8% en 2017. Aux Etats-Unis, l’expansion économique devrait se poursuivre, à 2,5% en 2018 après 2,3% en 2017. Les mesures de relance budgétaire, notamment les réductions d’impôts et la hausse des dépenses devraient soutenir l’activité à travers l’investissement des entreprises et les dépenses de consommation. Le marché du travail affiche, également, une bonne dynamique. Au premier trimestre, le taux de croissance des Etats-Unis est estimé à 2,9% sur un an contre 2% à la même période un an plus tôt », renseigne la source.

Reprise de la croissance dans la zone euro

« Dans la zone euro, la reprise devrait se poursuivre en 2018 si l’on se fie aux dernières estimations du Fmi qui indiquent une croissance de 2,4%, soit 0,1 point de plus qu’en 2017. Ces prévisions positives se sont basées principalement sur une amélioration de la demande intérieure. La zone euro bénéficierait également de la croissance mondiale généralisée, à travers l’augmentation des exportations. Toutefois, en glissement annuel, la croissance économique de la zone euro a ralenti à 2,5% au premier trimestre 2018 après 2,8% au dernier trimestre de 2018 », précise –t-on dans le document.

D’après la source, concernant le Royaume-Uni, la croissance affiche un net recul au premier trimestre 2018 (+1,2% après +1,4%), soit sa pire performance depuis le second trimestre 2012. Selon l’Office britannique de la statistique (ONS), ce résultat résulterait principalement de la contraction de l’activité dans les secteurs de la construction et des services. Et en outre, les perspectives pour 2018 ne tablent plus que sur une croissance de l’économie britannique de 1,6% cette année contre 1,7% en 2017, en rapport avec les incertitudes entourant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

D’après le document, s’agissant des pays émergents et en développement, principal moteur de la croissance mondiale, l’activité devrait rester globalement soutenue, portée par la remontée des cours de certains produits de base et un environnement extérieur toujours favorable.
« Toutefois, le groupe présente une situation contrastée avec de fortes croissances attendues en Inde et en Chine tandis que le Brésil et la Russie devraient connaitre des croissances modérées, s’éloignant davantage de la récession enregistrée en 2016. En effet, la croissance chinoise resterait vigoureuse même si elle devrait ralentir légèrement, de 6,9% en 2017 à 6,5% en 2018.
Et la source de poursuivre : « Au premier trimestre 2018, le taux de croissance annuel s’est maintenu à 6,8% dans ce pays, pour le troisième trimestre consécutif. Pour ce qui est de l’Inde, l’expansion devrait s’accélérer, passant de 6,7% en 2017 à 7,4% en 2018, essentiellement soutenue par la hausse de l’investissement privé. Par ailleurs, l’activité économique devrait s’améliorer au Brésil et en Russie, avec des expansions respectives estimées à 2,3% et 1,7% en 2018 contre 1% et 1,5% en 2017 ».

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up