Exploration :Avec 12,2 milliards de bep découverts, 2019 a été la meilleure année pour l’exploration pétrogazière depuis 2015

(Agence Ecofin) – Selon le cabinet d’analyses Rystad Energy, au terme de l’année écoulée, les compagnies pétrolières ont découvert l’équivalent de 12,2 milliards de barils équivalents pétrole (bep). C’est le volume de découvertes le plus élevé depuis 2015. Les découvertes en offshore ont une fois de plus dominé la liste des nouveaux gisements de pétrole et de gaz.

Bien que les volumes découverts en 2019 aient dépassé ceux de 2018, ce fut une année décevante pour les puits à fort impact. En effet, de nombreux prospects dont les ressources estimées avant forage étaient importantes n’ont pas tenu leurs promesses. Il s’agit de plus de 10 milliards de bep qui n’ont pas été révélés au terme des travaux de forage.

Parmi les découvertes clés de cette année, on compte le champ gazier Orca de BP et Kosmos en Mauritanie, qui a été non seulement la plus grande découverte de gaz de l’année, mais aussi la plus profonde de 2019. Elle abrite environ 1,3 milliard de bep de ressources récupérables. Il y a aussi la découverte Brulpadda de Total en Afrique du Sud, Glaucus d’Exxon Mobil à Chypre, Glengorm de CNOOC au Royaume-Uni et Sputnik d’Equinor en Norvège.

Selon les analystes de Rystad, Exxon Mobil mérite le titre de la meilleure compagnie d’exploration du monde pour 2019 avec des campagnes pleinement réussies au Guyana pour environ 1,8 milliard de bep, ses investissements importants à Chypre, etc.

« Le super major américain a été exceptionnel, tant en termes de volumes découverts que de création de valeur à partir de l’exploration », a déclaré Palzor Shenga, analyste senior au sein de l’équipe amont de Rystad Energy.

L’indépendant américain Hess et l’acteur étatique chinois CNOOC occupent les deuxième et troisième places de la liste des meilleurs explorateurs de 2019 en termes de création de valeur à partir de nouvelles découvertes.

Tous deux bénéficient de leur partenariat avec ExxonMobil dans le bloc Stabroek en Guyane. Hess a ajouté environ 2 milliards de dollars en valeur provenant de nouvelles découvertes l’an dernier, tandis que CNOOC a créé une valeur d’environ 1,8 milliard de dollars.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Défiler vers le haut