Finances publiques :L’Etat du Sénégal mobilise 55 milliards FCFA sur le Marché régional des Titres Publics

(Agence Ecofin) – C’est un retour gagnant sur le marché financier régional pour le Sénégal qui, avec le soutien de l’Agence UMOA-Titres, a mobilisé sur le Marché des titres publics, 55 milliards pour sa première émission régionale depuis près de deux ans.

En effet, les résultats de l’émission simultanée d’Obligations Assimilables du Trésor du Sénégal de ce jeudi 06 juin 2019 viennent d’être publiés sur le site de l’Agence UMOA-TITRES. Il en ressort que sur l’objectif initial de 50 milliards de FCFA recherché par le Trésor public sénégalais, l’Agence UMOA-Titres s’est vu offrir par le marché 129 milliards de FCFA soit un taux de couverture exceptionnel de 258% pour cette opération.

Sur les trois Obligations Assimilables du Trésor (OAT) proposées par le Sénégal, la majorité des souscripteurs ont porté leurs choix sur la maturité de 5 ans qui a représenté 39% des soumissions reçues suivie de celle de 3 ans (34%) puis de celle de 7 ans (28%).

Conformément à la pratique sur le marché des titres publics (autorisant les émetteurs à retenir jusqu’à 110% du montant annoncé), la Direction Générale de la Comptabilité Publique et du Trésor du Sénégal a retenu le montant de 55 milliards de FCFA. Cependant celui-ci a privilégié les longues maturités absorbant ainsi 41% des offres reçues sur l’OAT de maturité 5 ans et 96,51% des offres pour l’OAT de maturité 7 ans. Aucune soumission n’a été retenue sur l’OAT 3 ans. Pour ces deux obligations, les prix moyens pondérés s’affichent respectivement à 9 995,2737 FCFA et 9 894,9843 FCFA correspondant à des rendements moyens pondérés de 6% et 6,33%. Sur cette opération les investisseurs proviennent majoritairement du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et du Bénin.

Cette performance témoigne, d’une part, de l’intérêt des investisseurs pour le Marché régional des Titres Publics et de la liquidité grandissante de celui-ci qui joue un rôle de plus en plus prépondérant sur le marché financier régional ; et d’autre part, de leur confiance envers les émetteurs de ce marché en l’occurrence l’Etat du Sénégal pour cette opération.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image