Industrie : D’ici 2022, l’Afrique devrait accueillir 23 nouvelles usines de traitement de gaz naturel (Rapport)

(Agence Ecofin) – C’est le nombre de nouvelles unités de traitement de gaz naturel qui devraient sortir de terre sur le continent africain, entre 2018 et 2022. Cette estimation provient d’un rapport de la firme britannique d’analyse des performances de l’économie mondiale, Global Data. Le rapport est intitulé Global Data, Midstream Analytics.
Sur le plan global, ce sont 249 nouvelles usines de traitement du gaz qui devraient entrer en service sur cette échéance pour une capacité de traitement qui augmentera de 13%, passant de 531 milliards de pieds cubes par jour (bcfd) en 2018 à environ 603 milliards de pieds cubes par jour.
Les Etats-Unis ajouteront 15,2 milliards de pieds cubes à leur capacité de production avec 92 projets dans un ensemble de 122 pour la région nord-américaine. L’Iran suivra avec 10,4 milliards de pieds cubes d’augmentation de capacité avec 11 nouveaux projets contenus dans un package de 44 pour l’Asie. Pour l’Afrique, la capacité de production sera d’environ 6 milliards de pieds cubes par jour.
La région du Moyen-Orient sera devant, dans la capacité de traitement du gaz d’ici 2022, avec environ 29,5 milliards de pieds cubes avec 44 nouveaux projets. La Chine, elle conduira la croissance mondiale du gaz naturel de 30%.
Par ailleurs, au total, 139,7 milliards de dollars devraient être investis dans les nouvelles usines de traitement du gaz (prévues et annoncées) sur la période. Anna Belova, Senior Oil & Gas Analyst chez GlobalData, a affirmé que « la Russie et les Etats-Unis devraient être les plus dépensiers dans les nouvelles usines avec respectivement 19,3 milliards de dollars et 18,8 milliards de dollars, entre 2018 et 2022 ».

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up