Infrastructures routières : Un privé pour s’occuper de l’entretien des autoponts

Les communes à qui étaient confiés l’entretien, l’aménagement paysagé des ouvrages finis, ont jusqu’ici failli à leur mission. Pour remédier à cela, l’Ageroute a pris la ferme décision de confier l’entretien des autoponts se trouvant sur la Vdn II et Yoff à un privé.

Désormais, l’entretien des autoponts se situant sur la Vdn II (Saint-Lazare et Keur Gorgui) et Yoff sera confié à un privé. La révélation est de Cheikh Tidiane Thiam, chef de la Division ouvrage et d’arts de l’Ageroute. Cela est occasionné par l’échec des communes censées entretenir les ouvrages finis situés dans leur espace communal. « Nous avons appris des expériences passées qui faisaient qu’une fois les ouvrages finis étaient confiés aux communes pour l’entretien et tout ce qui est aménagement et paysagé. Comme cela n’a jamais marché, nous avons opté pour une nouvelle démarche consistant à prendre un privé qui va s’occuper désormais de tout ce qui est entretien, aménagement paysagé », a-t-il expliqué. De son avis, le privé sera lié directement à l’Ageroute via un contrat de prestation de service.
S’exprimant ce samedi 04 janvier, en marge de la visite de chantier de ces ouvrages par le ministre des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement, Oumar Youm, ce dernier de rappeler l’expérience qu’a le Sénégal dans l’entretien du métal, dans la mesure où les ouvrages majeurs existant dans le pays, comme le pont Faidherbe, sont réalisés en métal. Ce qui permettra, précise-t-il, de réduire du coup « les contraintes » assez élevées sur le terrain avec le développement des infrastructures. « Il faut juste prendre des dispositions et mettre ce qu’il faut pour un bon entretien », a-t-il dit. Avant d’ajouter que : « L’Ageroute s’occupe de tout ce qui est travaux, mais aussi de tout ce qui entretien des ouvrages pour assurer la durabilité du réseau ».
Oumar Youm, ministre des Infrastructures, félicitant l’Ageroute et les entreprises qui interviennent dans la construction de ces autoponts, vu la qualité surtout la prise en charge et la prise en compte, a annoncé la réception de ces ouvrages au mois de mars pour celui de Keur Gorgui, Saint-Lazare au plus tard le mois de juin. Pour celui de Yoff la réception est prévue au plus tard en décembre 2020. « Mais, avec les observations formulées par l’entreprise, on sera certainement un peu en avance sur les délais », signale-t-il.
Parlant du transfert de technologie avec l’entreprise Matière, ce dernier d’indiquer que l’usine de Diamniadio est déjà en place et s’occupe d’emblée des préfabriqués. Ce qui permet, dit-il, « de gagner du temps et d’aller très vite dans le travail et la construction de ces ouvrages ».
Le projet est financé à concurrence à 100 milliards F CFA par la Société générale et l’État du Sénégal pour la réalisation de 18 ouvrages (13 autoponts à Dakar et 5 ponts dans les régions), impactera positivement le désenclavement dans les régions de Sédhiou, Saint-Louis et Ziguinchor, particulièrement la mobilité urbaine et la fluidité sur les axes structurants au niveau de la capitale Dakar.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Défiler vers le haut