Kellogg renforce sa présence en Afrique de l’Ouest

Le géant américain des céréales, Kellogg vient d’annoncer un nouvel investissement de 420 millions de dollars. Une enveloppe qui servira à une prise de participation dans le groupe nigérian Tolaram Africa Foods, le distributeur des produits Kellogg en Afrique de l’Ouest.

Le fabricant de céréales américain, Kellogg vient d’enregistrer des résultats devançant les prévisions de Wall Street, en termes de bénéfices et de ventes pour le premier trimestre 2018. Une performance qui s’explique par l’amélioration des ventes de ces produits ombrelles, notamment les chips Pringles et les barres protéinées.
Bien que la multinationale ait réduit la tenue en sucre de plusieurs de ses céréales les plus populaires afin de reconquérir sa part de clientèle perdue suite aux campagnes de sensibilisation contre l’excès de consommation de sucre, le géant alimentaire de Battle Creek (Michigan) a en partie maintenu ses performances grâce aux ventes de Pringles et de RXBAR.

Une alliance qui dure depuis 2015

L’entreprise consciente de la baisse de la demande en céréales aux Etats Unis a, parallèlement à la présentation de ses résultats, annoncé un investissement de 420 millions de dollars destiné au groupe nigérian Tolaram Africa Foods. L’entreprise est le partenaire de distribution de Kellogg en Afrique de l’Ouest, avec qui elle a formé en 2015 la joint-venture Multipro. Tolaram produit par ailleurs, des nouilles et des céréales.

Les deux groupes ont conclu dans la foulée un accord qui donne le droit à Kellogg de prendre une participation dans le capital de Tolaram Africa Foods. Fort de ses résultats, le groupe américain a décidé d’exercer cette option, lui offrant une prise d’intérêt dans la filiale nigériane du conglomérat Tolaram Group, basé à Singapour. Ce conglomérat englobe également un fabricant d’aliments emballés au Nigeria et au Ghana, qui sont distribués par Multipro.

L’Afrique de l’Ouest comme relais de croissance

Kellogg et Tolaram possèdent également une co-entreprise créée en 2016, Kellogg Tolaram Nigeria, chargée de la distribution et la commercialisation des marques de petit-déjeuner et de collation du groupe américain en Afrique de l’Ouest et des nouilles au niveau continental. Pour l’heure, aucune précision sur la taille de la participation acquise par Kellogg dans Tolaram Africa Foods ou sur les conditions financières du deal n’a été communiquée.

« L’expansion dans les marchés émergents est un élément important dans notre stratégie de croissance. L’Afrique offre des opportunités de croissance incroyables et notre expérience de partenariat avec Tolaram au cours des dernières années le confirme. Nous avons une relation solide, des marques attrayantes, une expertise locale et un business model éprouvé. Notre investissement supplémentaire est une déclaration de confiance dans cette entreprise et la consolidation des résultats de Multipro signifie que les investisseurs auront désormais une visibilité sur sa forte croissance », avait précisé Steve Cahillane, PDG de Kellogg en 2017.

Troisième trimestre consécutif à la hausse
Le groupe américain a vu ses ventes augmenter de 5% au cours des trois premiers mois de l’année, ce qui représente sa troisième hausse trimestrielle consécutive. Les ventes globales de 3,40 milliards de dollars ont dépassé les attentes des analystes qui tablaient sur 3,30 milliards de dollars. Le bénéfice net de Kellogg s’est élevé à 444 millions de dollars au premier trimestre 2018, contre 266 millions lors de la même période en 2017.
Le management de Kellogg s’attend à ce que les ventes nettes augmentent de 3 à 4% en 2018. Ces prévisions comprennent les gains de l’investissement dans Tolaram et devraient se traduire par des ventes équivalentes à un peu plus de 13 milliards de dollars.
(Source : https://afrique.latribune.fr/)

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up