La SONACOS veut des graines de qualité

Le directeur général de la Société nationale des oléagineux du Sénégal (Sonacos), Pape Dieng, a dénoncé jeudi ‘’la fâcheuse habitude’’ qu’ont certains opérateurs privés de livrer des graines de mauvaise qualité à son entreprise.

‘’Nous déplorons l’attitude de certains opérateurs (…) qui nous livrent des graines de mauvaise qualité, qui ne répondent pas aux normes. La majorité des opérateurs proposent des graines sans reproche en termes de qualité, mais il y a toujours certains, quasiment les mêmes, qui ont la fâcheuse habitude de nous livrer des graines de mauvaise qualité’’, a soutenu M. Dieng.

‘’Nous allons discuter avec [eux]. Et s’ils veulent continuer à collaborer avec nous, il faut qu’ils revoient leur comportement’’, a-t-il dit à la presse à l’occasion d’une visite du ministre de l’Agriculture, Papa Abdoulaye Seck, venu s’enquérir de l’évolution de la campagne de commercialisation des graines d’arachide à Kaolack (centre).

La Sonacos a assez d’argent pour acheter des graines de qualité, a insisté Pape Dieng.

Pour Joseph Ndong, le directeur des ressources humaines et des achats de la société West African Oil (WAO), l’un des opérateurs privés en activité dans la région de Kaolack, ‘’la campagne de commercialisation se déroule normalement’’.

Cette année, WAO veut acheter 70 000 tonnes d’arachide auprès des producteurs, a indiqué M. Ndong, assurant que cette entreprise ‘’va augmenter son rythme d’approvisionnement au fur et à mesure que la campagne avance’’.

Le président des opérateurs privés, Modou Fall, juge ‘’satisfaisant’’ le début de la campagne qui, selon lui, va atteindre sa ‘’vitesse de croisière’’ en janvier si l’Etat tient la promesse d’injecter plus d’argent.

Le ministre a parlé des ‘’efforts’’ fournis par l’Etat en vue d’une bonne campagne agricole, en augmentant la quantité des semences, des engrais et des subventions distribués aux paysans.

‘’Cette volonté d’impulser un nouvel élan à ce secteur justifie le choix du gouvernement de maintenir le prix au producteur à 210 francs CFA le kilogramme d’arachide, alors que sur le marché mondial, il s’échange à 145 francs’’, a dit Papa Abdoulaye Seck.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up