Le Bénin lève 27,5 milliards F CFA sur le marché régional de l’UEMOA

La dernière mise aux enchères publiques des bons assimilables du trésor du Bénin a été une réussite. L’opération coordonnée par la Bourse régionale des valeurs mobilières et qui s’est déroulée en fin de semaine dernière, a permis de mobiliser une enveloppe de 27,5 milliards de francs CFA, soit 2,5 milliards de francs CFA de plus que prévu à l’origine.
La crise de confiance dont souffrait le Bénin depuis quelques temps sur le marché financier sous-régional ouest-africain est peut-être désormais loin. Le pays a réussi en fin de semaine dernière à mobiliser une enveloppe de 27,5 milliards de francs CFA dans le cadre d’une opération de mise aux enchères publiques des bons du Trésor assimilables (BAT). D’après la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) qui a coordonné l’opération d’émission des BAT, ce montant représente un taux de couverture de la demande initiale de 110%.
En effet, à travers sa sortie sur le marché de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), l’Etat béninois visait une enveloppe de 25 milliards de francs CFA, soit 2,5 milliards de francs CFA de moins que les soumissions enregistrées à la fin de la journée d’émission. L’opération a ainsi mobilisé plus de soumissionnaires qu’on ne s’y attendait. Au nombre de 23, indique la BRVM, ceux-ci sont originaires de presque tous les pays de l’espace UEMOA, notamment du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte-d’Ivoire et du Sénégal.
Expérience en dent de scie
Ce n’est pas la première fois que le Bénin a recours au marché financier de l’UEMOA cette année. En mars, deux fois, en avril, une fois, en mai, une fois, etc., le Bénin a ces derniers temps, plusieurs fois sollicité ce marché pour financer ses projets, et parfois sans succès.
Début mars 2018, une opération visant à mobiliser 35 milliards de francs CFA s’est soldé par une véritable débâcle. Deux semaines plus tard, à la fin du même mois, une nouvelle opération visant à mobiliser 20 milliards de francs CFA, a permis de brillamment obtenir 22 milliards de francs CFA (taux de couverture de 121,85%). Après une autre opération sans grand succès en avril 2018 visant à mobiliser 60 milliards de francs CFA, l’Etat béninois a connu un nouvel échec en mai dernier avec un taux de couverture de 48,19% pour une opération visant 20 milliards de francs CFA (seulement 9 milliards de francs CFA ont pu être mobilisé).
(Source : https://afrique.latribune.fr)

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up