Les pionniers africains sur le marché français (2/6) : Moustapha Khalil, fondateur d’Eurofind

Pour Moustapha Khalil l’entrepreneur, l’aventure européenne débute dans les années 1980. D’abord en Belgique, puis en France via le rachat d’entreprises locales. Ici, contrairement à l’Afrique, Eurofind est connu pour avoir développé les mécanismes « clic-clac » et « B-Z » et la production de meubles de collectivités.
D’origine libanaise, né en 1940 à Daloa, une ville du centre-est de la Côte d’Ivoire, Moustapha Khalil fonde Eurofind en 1972 à Abidjan. Au départ la société est spécialisée dans la fabrication de matelas en mousse. Mais se rêvant capitaine d’industrie, l’homme d’affaires diversifiera rapidement son activité industrielle pour s’attaquer au secteur de l’acier et du caoutchouc avec notamment la fabrication de matériaux de construction, dont Eurofind est leader sur le marché ivoirien. Fort en outre d’une empreinte marquée dans le domaine de l’agroalimentaire, la firme deviendra le fabricant par excellence de produits laitiers (yaourt et lait, notamment les marques Yoplait et Candia) au pays des Eléphants, grâce à sa filiale Eurolait qui s’est plus tard étendue aux bouillons culinaires avec sa marque Maxi Goût pour rivaliser avec Maggi de Nestlé.

Pour l’entrepreneur à l’époque, l’aventure européenne débute dans les années 1980. D’abord en Belgique, puis en France via le rachat d’entreprises locales. Ici, contrairement à l’Afrique, Eurofind est connu pour avoir développé les mécanismes « clic-clac » et « B-Z » et la production de meubles de collectivités (écoles, bibliothèques, médiathèques, etc.). Le groupe industriel ivoirien excelle également dans la production des tissus enduits, le simili cuir notamment et détient des contrats avec des firmes automobiles et des marques de la bagagerie et de la maroquinerie de luxe.

Outre la France et la Belgique, Eurofind est également actif en Espagne, aux Pays-Bas, au Portugal et en Hongrie. De son vivant, son fondateur est très influent et souvent reçu par les présidents de la République qui se succèdent à la tête de la Côte d’Ivoire, si bien qu’à son décès en mars 2014, la Première dame, Dominique Ouattara, fait personnellement le déplacement au domicile familial pour présenter les condoléances du couple présidentiel.

Depuis, la présidence du conglomérat revient à sa très discrète fille Souad Khalil, tandis que son gendre Adham El Khalil assure la présidence du groupe Afrique. Selon de récentes déclarations aux médias de l’actuel directeur général, Emmanuel Hurtado, les revenus engrangés par les activités européennes et africaines arrivaient presque à égalité, « jusqu’à tout récemment », dans les 600 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel global.
https://afrique.latribune.fr

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up