MARCHE DES MATIERES PREMIERES: Quasi-stabilité des prix des produits alimentaires de base

La Direction de la prévision et des études économiques (Dpee), dans son document intitulé : « Point mensuel de conjoncture, décembre 2018 », note une quasi-stabilité des prix des produits alimentaires de base.

« Au titre des produits alimentaires de base, l’indice des prix est resté quasi stable (+0,05%) entre novembre et décembre 2018. Toutefois, ses composantes ont pris des orientations distinctes sur la période. En effet, les prix des céréales, de la viande et des huiles végétales se sont, respectivement, raffermis de 1,8%, 0,8% et 0,4%, l’augmentation des prix des céréales étant principalement attribuable au blé et au maïs. Par contre, les prix des produits laitiers ont connu une baisse mensuelle de 3,3%, en raison de l’augmentation de l’offre, notamment, de beurre, fromage et lait entier en poudre. Le prix du sucre a aussi diminué de 1,9%, en liaison avec la hausse de la production en Inde et la récente baisse des prix du pétrole », note la Dpee.
D’après la source, en glissement annuel, les prix des produits alimentaires de base ont globalement reculé de 4,3% en décembre 2018, porté par les huiles végétales (-22,6%), le sucre (-12%), les produits laitiers (-7,8%) et la viande (-3,6%). Par contre, les céréales se sont renchéries de 9,6% sur la période sous revue.

Et la source de préciser : « Sur le marché du pétrole, la tendance à la baisse des cours s’est poursuivie en décembre 2018. Cette situation reflèterait l’excès d’offre sur le marché mondial, engendrée, d’une part, par l’accroissement de la production dans les principaux pays producteurs, notamment l’Arabie saoudite, les Etats-Unis et la Russie, et, d’autre part, par l’affaiblissement de la demande, dans un contexte de ralentissement économique mondial. En moyenne, le cours mensuel du baril de Brent est estimé à 56,5 dollars, en décembre 2018, en baisses respectives de 13,4% et 12,1% par rapport au mois précédent et au mois décembre 2017. Toutefois, sur l’année 2018, le baril du Brent s’est renchéri de 29,4% comparativement à l’année précédente ».
M/DIA

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up