Marché financier : Oragroup souhaite une levée de 56,92 milliards de francs CFA

Oragroup a annoncé au cours d’un point de presse sa prochaine introduction à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) d’Abidjan.

« Avec un objectif de levée de 56,92 milliards de francs CFA (86 millions d’euros), l’introduction en Bourse du groupe bancaire panafricain sera la plus importante opération à la BRVM depuis sa création en 1998. L’augmentation du capital va permettre de consolider la croissance d’Oragroup. Le groupe bancaire panafricain Oragroup annonce officiellement le lancement de son processus d’introduction à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) d’Abidjan, après avoir obtenu l’agrément du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF) », précise-t-on dans le document remis à la presse.

Toujours d’après le document, cette offre publique de vente comprend l’émission de 6 097 561 nouvelles actions, par augmentation de capital, et la cession de 7 785 445 actions existantes sur le marché secondaire, au prix de 4 100 francs CFA l’action, soit une levée sur le marché régional de 56,92 milliards de francs CFA (86 millions d’euros) ce qui en fait la plus importante introduction à la Bourse d’Abidjan depuis sa création en 1998. Et la souscription opérée par les Sociétés de gestion et d’intermédiation (SGI) se déroulera du 29 octobre au 16 novembre, avec la possibilité d’une clôture anticipée en cas de sursouscription, pour une cotation des titres en février 2019, sous réserve de la validation de la BRVM.
À l’issue de l’opération, 20 % du capital d’Oragroup sera cotée en Bourse (capital flottant). Les autres actionnaires actuels du Groupe conserveront 80 % du capital, dont l’investisseur panafricain Emerging Capital Partners (ECP) qui restera l’actionnaire de référence avec plus de 50 % des parts.

« Cette augmentation du capital va nous permettre de consolider la croissance du Groupe et d’accompagner son développement, notamment procéder à des investissements dans la banque digitale, saisir les opportunités de croissance dans les pays d’Afrique Centrale, accroître la notoriété du Groupe auprès de la communauté financière et du grand public, et renforcer les fonds propres de certaines filiales », dira Mme Binta Touré Ndoye, Directrice Générale d’Oragroup.
D’après le document, à fin 2017, Oragroup affichait un total de bilan à 1 794 milliards de francs CFA (2,72 milliards d’euros), soit une croissance de 45 % depuis 2014. Les dépôts de la clientèle de l’ensemble du réseau Orabank s’élevaient à 1 179 milliards de francs CFA (+ 42% sur la même période) et les opérations de crédits à 1 085 milliards de francs CFA (+ 38%). Au total, le Groupe affiche un produit net bancaire de 108 milliards de francs CFA (164 millions d’euros, + 33 %) et un résultat net en forte hausse de 45% sur un an et de 205 % depuis 2014 à 21,97 milliards de francs CFA (33 millions d’euros).

« Pour toutes ces raisons, Oragroup constitue une opportunité de marché pour les investisseurs institutionnels et les particuliers à la recherche de placements et d’investissements sur le moyen et long terme, stratégiques, rentables et avec des perspectives de croissance solide », conclut Binta Touré Ndoye.

.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up