Meilleurs employeurs en Afrique : 17 entreprises africaines rejoignent le Top 100

Dans le classement 2018 des 100 meilleurs employeurs en Afrique récemment publié par le cabinet international de recrutement spécialisé Global Carrer Company, 17 entreprises basés dans 7 pays du Continent rejoignent la liste. Leurs secteurs d’activité varient de l’éducation à la distribution en passant par l’Energie, le transport aérien, les télécoms, la banque ou encore les hydrocarbures. Si les entreprises africaines se démarquent de plus en plus, celles d’Afrique francophone restent les plus grandes absentes de ce top 100.

Quelles entreprises en Afrique offrent les meilleures conditions pour les talents qu’elles recrutent ? Le 2018 Careers in Africa Employer of Choice Survey se propose d’y répondre. Publiée chaque année, cette enquête est réalisée par le cabinet international recrutement spécialisé Global Carrer Company en collaboration avec la firme britannique Willis Towers Watson.
Cette année, 17 entreprises de droit africain rejoignent ce désormais traditionnel classement des meilleurs employeurs en Afrique. En tête, la Bridge International Academies directement dans le top 10. Il s’agit d’un réseau d’écoles financé par de grands investisseurs mondiaux dont Bill Gates et Mark Zuckerberg et basé au Kenya avec des antennes au Nigéria, au Liberia, en Ouganda, en Inde, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.
L’Afrique du Sud se renforce dans le classement
La compagnie sud-africaine de production, Eskom, s’offre quant à elle la 46ème place. Le classement 2018 des meilleurs employeurs en Afrique est marqué par l’entrée de trois compagnies aériennes africaines : Kenya Airways (47), Ethiopian Airlines (61) et South African Airways (64). Un classement qui pourrait d’ailleurs surprendre , puisque la compagnie nationale sud-africaine connait d’énormes difficultés financières ces dernières années, même si le nouveau CEO, Viyani Jarana, estimant l’entreprise désormais sur la voie de la sortie, refuse de parler de crise.
Une autre entrée remarquée est celle du groupe de télécoms Vodacom qui, 57ème, rate de justesse le top 50. Ghana National Petroleum, la compagnie pétrolière nationale ghanéenne, -pour un premier classement- s’adjuge la 66ème place, tandis que Angola LNG, une société de production de gaz au nord de l’Angola, pointe à 88ème place. De son côté le fabricant et distributeur de biens de consommation Cadbury Nigeria (92) s’offre une entrée en douce.
Les talents africains en quête de sécurité ?

Résultat d’une enquête réalisée auprès d’un échantillon de 20 000 professionnels à travers le continent, le top 100 des meilleurs employeurs en Afrique entend démontrer l’engagement des employés et l’image de marque des employeurs à travers le continent africain. Pour les classer, les auteurs prennent en compte une centaine d’indicateurs qui se résument à la popularité des entreprises, les opportunités d’évolution de carrière qu’elles offrent, la qualité des conditions de travail, la qualité du leadership, l’opportunité pour les employés de développer de nouvelles compétences, ou encore la qualité de la couverture médicale.
Cette année, le rapport ressort notamment que la possibilité de développement des compétences constitue le premier critère de choix d’une entreprise chez les talents en Afrique. Viennent ensuite l’offre d’une bonne couverture médicale et la confiance qu’inspire leadership de ladite entreprise. En revanche, le souci de créer rapidement de l’impact et l’autonomie au travail sont les derniers critères des talents africains pour rejoindre ou rester dans une entreprise. En un mot, une majorité des professionnels africains rechercheraient la sécurité, plus qu’autre chose.
30 entreprises africaines au total sur 100
Au total 30 entreprises de droit africain figurent dans ce classement 2018 des meilleurs employeurs en Afrique, une nouvelle fois dominé par la Banque Mondiale. On y note d’ailleurs le bond d’une place de la Banque africaine de développement (BAD) classée 4ème. Le panafricain des télécoms MTN grimpe de 29 places dans le classement et se positionne 18ème, tandis que Dangote Group (59) de l’homme le plus riche d’Afrique -Aliko Dangote- recule de trois rangs. En effet, le classement révèle également quelques contre-performances, comme celle du kényan Safaricom (98) qui dégringole de 81 places. De même, la compagnie de brandingdes boissons alcoolisées East African Breweries (95) chute de 79 places. De son côté, le groupe bancaire panafricain Ecobank perd 18 places pour se classer 63ème.
Globalement donc, les meilleurs employeurs en Afrique restent les multinationales occidentales -à noter d’ailleurs l’entrée cette année dans le classement de l’assureur français AXA (97). Les entreprises africaines se démarquent de plus en plus, mais celles d’Afrique francophone restent les plus grandes absentes de ce top 100.
(Source : https://afrique.latribune.fr)

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up