MONNAIE ET CREDIT : Baisse de la masse monétaire en juillet 2019

La Direction de la prévision et des études économiques (Dpee), dans son document intitulé : « Le point mensuel de conjoncture du mois d’août 2019 », note une baisse de la masse monétaire en juillet 2019.
« Fin juillet 2019, la situation estimée des institutions de dépôts, comparée à celle de la fin du mois précédent, fait ressortir une diminution de la masse monétaire. En contrepartie, une baisse des actifs extérieurs nets et un renforcement de l’encours des créances intérieures sont notés », note la Dpee.
D’après la source, reflétant l’évolution de ses contreparties, la masse monétaire a baissé de 138,9 milliards, en variation mensuelle, pour se situer à 5289,5 milliards, à fin juillet 2019. Et cette évolution est perceptible à travers les dépôts transférables qui se sont repliés de 142,5 milliards pour s’établir à 2419,5 milliards et les autres dépôts inclus dans la masse monétaire (1598,2 milliards) qui ont diminué de 6,8 milliards. Quant à la circulation fiduciaire, elle a augmenté de 10,3 milliards pour atteindre à 1271,7 milliards. Sur un an, la liquidité globale de l’économie est en expansion de 445,9 milliards ou 9,2%, à fin juillet 2019.
Contraction des actifs extérieurs nets en juillet 2019
« Les actifs extérieurs nets des institutions de dépôts se sont situés à 1606,3 milliards à fin juillet 2019, en baisse de 173,5 milliards ou 9,7% par rapport à la fin du mois précédent. Cette situation est imputable aussi bien aux banques primaires qui ont enregistré une diminution de 130,6 milliards de leurs actifs extérieurs nets (459,1 milliards) qu’à la Banque Centrale dont la position extérieure nette (1147,2 milliards) s’est dégradée de 42,9 milliards. Comparativement à fin juillet 2018, les actifs extérieurs nets des institutions de dépôts se sont repliés de 381,2 milliards ou 19,2%, à fin juillet 2019 » , note la Dpee.

Renforcement de l’en-cours des créances intérieures en juillet 2019
« L’encours des créances intérieures des institutions de dépôts s’est renforcé de 50,7 milliards, entre fin juin et fin juillet 2019 pour se chiffrer à 5045,6 milliards, en rapport avec les crédits au secteur privé (+63,2 milliards) qui se sont situées à 4362,3 milliards. En revanche, les crédits sur l’administration centrale se sont établis à 683,4 milliards, diminuant de 12,4 milliards par rapport au mois précédent. En glissement annuel, l’encours des créances intérieures des institutions de dépôts s’est renforcé de 848,9 milliards ou 20,2%, à fin juillet 2019 », renseigne la Dpee.
M/DIA

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Défiler vers le haut