Nigeria : Un groupe chinois remporte un contrat ferroviaire de 6,6 milliards de dollars

D’après un communiqué du gouvernement nigérian, la société China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC) prendra en charge les travaux de construction d’un tronçon de la ligne de chemin de fer reliant Lagos (sud-ouest) à Kano (nord). Montant estimé du marché : 6,6 milliards de dollars.

La China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC) sera une fois encore au cœur du projet de chemin de fer devant relier la capitale économique nigériane Lagos (sud-ouest) à Kano (nord). Après avoir remporté en 2016 le contrat de construction du tronçon Kano-Kaduna, pour un montant estimé à 1,6 milliard de dollars, l’entreprise filiale de China Railway Construction Corporation vient de signer avec l’Etat nigérian un nouveau contrat.
Selon un communiqué du gouvernement fédéral nigérian, ce nouveau contrat de 6,6 milliards de dollars porte sur la construction du tronçon Ibadan-Kaduna, lequel fait partie de la ligne Lagos-Kano.

«La signature du contrat relatif au tronçon Ibadan-Kaduna marque la dernière étape de la construction de la ligne de chemin de fer Lagos-Kano… [Elle] permet l’achèvement de tous les tronçons majeurs de la ligne ferroviaire Lagos-Kano», a indiqué le ministre nigérian des Transports, Rotimi Amaechi, en précisant que les travaux du nouveau tronçon devraient s’étaler sur «une période allant de deux à trois ans en fonction de la disponibilité des fonds».

Quant au financement des travaux de cette ligne reliant le sud-ouest au nord du pays, ils sont partiellement supportés par la Banque chinoise d’import-export, Eximbank China. Evoquant la mobilisation des fonds pour le projet, le ministre Rotimi Amaechi a laissé entendre que les lignes de crédit devraient figurer dans les budgets 2018 et 2019.
Rappelons que le projet de la ligne Lagos-Kano a démarré en 2006 et a été subdivisé en plusieurs tronçons. La première phase qui avait débuté en 2011 avec la portion Abuja-Kaduna, a été mise en service par le président Muhammadu Buhari en 2016 avec la CCECC.
(Source : https://afrique.latribune.fr)

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up