Pêche artisanale : Les acteurs de la sous-région entendent porter les difficultés au plus haut niveau

L’Association Ouest-Africaine pour le Développement de la Pêche Artisanale (ADEPA), organise pour les 07 et 08 septembre un atelier sous-régional de cadrage des plaidoyers.
En effet les organisations professionnelles de la pêche artisanale (OPPA) dans les sept pays membres de la Commission Sous Régionale des Pêches (CSRP)- Afrique de l’Ouest » (Cap Vert, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mauritanie, Sénégal, Sierra Léone), entendent porter les difficultés du secteur de la pêche artisanale au niveau des Etats.

« Comme l’on sait que le secteur connaît beaucoup de difficultés, nous allons réfléchir ensemble avec les concernés pour porter au niveau ces difficultés-là avec des thèmes de plaidoyers de manière globale sur la pêche artisanale et e manière concrète sur l’action des femmes dans le secteur de la pêche artisanale parce que les femmes constituent 51% des acteurs du secteur de la zone CSRP. Les difficultés, si je prends par exemple les mareyeurs, le problème de conservation, la rareté des ressources, le Thiof a disparu, il ya la pêche illicite, les femmes n’ont plus les moyens de transformer les produits comme il le faut », dixit Mme Lucie Tétégan, présidente de l’ADEPA.
Elle estime qu’il Il est important de noter qu’à la suite de ce qui a été réalisé, les difficultés que les pêcheurs artisanaux et tous les acteurs qui côtoient le secteur, connaissent, soient portées au niveau des Etats parce que ce sont les Etats qui sont les décideurs même si l’ADEPA réalise des actions sur le terrain et qu’au niveau le plus haut les Etats.
Quant à M. Sidiya Diouf, directeur adjoint de la direction des pêches maritimes, il estime qu’il y a beaucoup de difficultés mais, il y a beaucoup de choses qui ont été entreprises par l’Etat du Sénégal.
« On a parlé de valorisation, il y a beaucoup d’espèces, beaucoup de poissons qu’on perd entre le débarquement et la commercialisation. Il faut aujourd’hui renforcer les mareyeurs pour que ces produits puissent parvenir aux populations les plus démunis ou bien les populations qui sont à l’intérieur. Il y a d’autres programmes, il y a la construction des quais de pêche. Il ya une raréfaction des ressources, comme le Thiof comme dans les années 90 où c’était abondant », dira M. Diouf.
Rappelons que l’atelier sous-régional de cadrage des plaidoyers vise les objectifs suivants:
identifier un thème de plaidoyer à partir d’un diagnostic de la pêche artisanale qui reflète une préoccupation commune des acteurs de la pêche artisanale de la sous-région (CSRP) et qui justifie suffisamment la nécessité d’une action de plaidoyer ; identifier un thème de plaidoyer transversal qui préoccupe les femmes qui s’activent dans la pêche artisanale à partir d’un diagnostic participatif de leurs métiers; diffuser les deux messages de plaidoyers structurés à l’attention des Etats, des partenaires et institutions concernés.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up