PECHE/SENEGAL- GUINEE BISSAU : Les ministres des deux pays signent la prorogation du protocole

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye, et son homologue de la Guinée Bissau, Mme Maria Adjatou Diallo Nadinga, ont procédé, hier, à la prorogation de l’accord de pêche entre le Sénégal et la Guinée Bissau. Le mémorandum signé permettra aux acteurs de la pêche de poursuivre leurs activités de pêche dans les eaux bissau-guinéennes.

Le protocole qui vient d’être signé à l’image des précédents, souligne le ministre des Pêches de Guinée Bissau, Mme Maria Adjatou Diallo Nadinga, revêt un caractère politique, économique et social. Par conséquent il devra prendre en compte les intérêts respectifs entre les deux pays dans les stricts respects des juridictions, gage de la consolidation de la confiance mutuelle entre les deux peuples. Cela traduit la ferme, indique le ministre sénégalais de la Pêche et de l’Economie maritime, explique Oumar Guèye, la ferme volonté de nos chefs d’Etat et de nos gouvernements qui en décidant de créer un environnement dans des conditions propices au développement du secteur de la pêche pour sa croissance économique et pour l’amélioration du bien-être des populations.

Les objectifs de cette cession sont la signature de prorogation du protocole et la validation d’un calendrier des négociations du prochain. Le comité technique s’est d’abord réuni pour décliner les axes et le protocole a été prorogé jusqu’au 31 décembre prochain. A cet égard, les experts de deux parties ont été invités à œuvrer pour la préservation d’excellentes relations entre les deux pays et qui a su placer la concorde et l’amitié au-dessus de toutes les contingences.
La proximité du Sénégal et de la Guinée Bissau dans le domaine des Pêches a été matérialisée à Dakar le 22 décembre 1978 par la signature d’une convention suivie de plusieurs protocoles d’accord. M. Oumar Guèye a rappelé que le 31 décembre 2017, la pêche a occupé le premier poste des exportations du Sénégal. La pêche inscrit sur l’axe 1 du Plan Sénégal Emergent qui se traduit par la transformation structurelle de l’économie vers une croissance exponentielle, produit plus de 75 % des besoins en protéine animale avec plus de 600 000 emplois.

Les deux ministres estiment que la Pêche joue un rôle important pour l’économie du Sénégal et de la Guinée qui doivent œuvrer pour la stabilité du secteur dans le cadre de la commission sous régionale des pêches. En attendant la signature d’un nouveau protocole l’agenda des négociations a été fixée, le directeur des Pêches maritimes, Dr Mamadou Goudiaby, a fait l’économie du procès-verbal des experts. La conférence des ministres des pêches s’est tenue en présence du secrétaire permanent et du secrétaire général de l’Agence de gestion commune qui sont de hauts cadres de la Guinée Bissau.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up