Perspectives économiques en 2019 : un raffermissement du taux d’épargne intérieure de 14,5% en 2018 à 15,8% en 2019

La DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES (Dpee), dans son document : « Situation économique et financière en 2018 et perspectives en 2019 », estime que le raffermissement du taux d’épargne intérieure passerait de 14,5% en 2018 à 15,8% en 2019.

Pour ce qui est la demande finale, en 2019, la consommation finale se maintiendrait en hausse de 6,3% et représenterait 84,2% du PIB contre une prévision de 85,5% en 2018, reflétant, ainsi, un raffermissement du taux d’épargne intérieure qui passerait de 14,5% en 2018 à 15,8% en 2019.
« Pour sa part, l’investissement mesuré par la Formation Brute de Capital Fixe (FBCF) est projeté en accroissement de 17,7%, en raison de l’orientation favorable de l’investissement aussi bien public (+9,5%) que privé (+21,2%). En effet, l’investissement public devait se poursuivre avec la mise en œuvre des grands projets d’infrastructures de dernière génération, à l’image du TER, des projets routiers sans compter le nouveau compact du MCC qui vise essentiellement l’amélioration de l’offre énergétique », note la Dpee.
Quant à l’investissement privé, la Dpee souligne qu’il devrait fortement progresser, notamment, en termes d’IDE, en rapport avec les travaux d’installation pour l’exploitation du pétrole et du gaz, prévue à partir de l’année 2022. Et au total, le taux d’investissement, mesuré par la FBCF, devrait s’établir à 27,6% en 2019. Globalement, la demande intérieure se consoliderait, en termes réels, de 6,2% contre 7,9% en 2018.
D’après la Dpee, du côté de la demande extérieure, les importations et les exportations de biens et services sont projetées respectivement en hausse de 10,5% et 6,8% en 2019.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up