Pour plus de transparence et de performance dans les Finances publiques : Le budget programme bientôt opérationnalisé

En prélude à la mise en production du système intégré de gestion de l’information financière (SIGIF), l’équipe en charge dudit projet , en collaboration avec le Ministère des Finances et du Budget, a organisé une séance d’information à l’intention du Collectif des Journalistes économiques du Sénégal (COJES).Pour plus de transparence et de performance dans la gestion des finances publiques, le SIGIF est chargé de piloter et de rendre opérationnel le budget programme.
« Avec la logique de résultats, la logique de moyens qui est aujourd’hui en vigueur, la notion de budget programme, le fait de présenter le budget sous forme de programme avec des résultats atteints. Donc les crédits qu’on affecte maintenant sur les programmes budgétaires, c’est pour des résultats mesurables, que la cour des comptes va contrôler et présenter au Parlement, donc tout ça nécessite la mise en œuvre d’une nouvelle plateforme de gestion des finances publiques du Sénégal. Donc le SIGIF a pour objectif de mettre à la disposition de ces acteurs des finances publiques, un système intégré qui va de l’ensemble des aspects que ce soit le cadrage macro-économique, la préparation du budget, la construction des documents budgétaires. Le SIGIF offre à l’ensemble de ces acteurs un dispositif qui permet de construire ces documents budgétaires. Une fois que cette préparation budgétaire, elle est faite, l’exécution budgétaire doit se faire en mode programme avec la mise en œuvre d’une comptabilité patrimoniale pour pouvoir mesurer le patrimoine de l’Etat, pour obtenir les comptes de l’Etat dans l’objectif de les certifier par la cour des comptes. Donc, il y a une nouvelle façon de gérer l’argent public qui rentre en vigueur à partir de l’année prochaine. Et bien le SIGIF offre la plateforme qui permet aux acteurs de gérer le budget en mode programme », a précisé M .Ibrahima Faye, chef de l’équipe projet SIGIF.
Selon M. Faye, cela permet une gestion plus performante, plus transparente parce qu’il y a le code de la transparence qui est institutionnalisée, qui fait partie du droit positif sénégalais qu’on doit mettre en œuvre l’ensemble des dispositifs qui se trouvent sur ce code de la transparence.
Il a tenu à préciser qu’ il y a des nouvelles règles de comptabilisation, une nouvelle nomenclature budgétaire avec l’introduction des notions de programme, des notions d’actions, le fait de pouvoir mesurer la performation de l’action publique, tout ça, c’est nouveau et c’est déjà la règlementation à partir de l’orée 2020. Il a tenu à préciser que c’est le SIGIF rend tout ça opérationnel.
Selon lui, le système intégré de gestion de l’information financière (SIGIF) est le projet qui est en charge de mettre en œuvre la gestion des directives de l’UEMOA pour l’administration sénégalaise et logé au projet de coordination des réformes financières, le PCRBF qui est une entité du ministère des finances et qui a la charge de dérouler, de mettre en œuvre la transformation relative à la nouvelle gestion financière.

« Le SIGIF, c’est l’outil qui permet d’opérationnaliser ces directives de l’UEMOA qui ont été internalisées dans le droit positif sénégalais depuis 2012 au Sénégal. La loi phare qui est la loi organique relative aux lois de finance qui institue une nouvelle façon de voir le budget », dira-t-il.
Il estime qu’aujourd’hui, les ministres vont être des ordonnateurs principaux de leurs crédits, de leurs dépenses, des responsables et doivent déléguer cette gestion à des responsables de programme qui vont s’assurer des résultats à atteindre.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image