Prix à la Consommation de septembre 2018 : L’Indice Harmonisé affiche une progression de 0,7%

L’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD), dans son document intitulé : « l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation pour les pays membres de l’Uemoa pour les pays membres de l’Uemoa, septembre 2018 », note une progression de 0,7% de l’indice harmonisé des prix à la consommation du mois de septembre 2018.

« L’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation du mois de septembre 2018 a progressé de 0,7%. Cette évolution résulte principalement du renchérissement des services de « communication » et des « produits alimentaires et boissons non alcoolisées ». En variation annuelle1, les prix à la consommation ont augmenté de 0,9%. Le taux d’inflation annuel moyen2 s’est établi à +0,3% », précise l’ANSD dans son document susmentionné.

Toujours d’après la source, les prix des services de « communication » ont enregistré une majoration de 4,4%, consécutive à celle des prix de la communication téléphonique (+5,1%). Cette situation provient d’une réduction des offres de bonus de crédits après leur regain en période de fêtes de Tabaski. En comparaison à leur niveau de septembre 2017, les prix ont chuté de 2,7%.

Augmentation de 1,4% des prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisées

« Les prix des « produits alimentaires et boissons non alcoolisées » ont augmenté de 1,4% en rythme mensuel. Cette évolution est principalement due à la flambée des prix des agrumes (+21,3%), des tubercules et plantains (+17,6%), des légumes frais en fruits ou racines (+16,8%), des légumes frais en feuilles (+12,8%), ainsi que de la viande de boeuf (+4,3%). La chute de l’offre de ces produits explique cette tendance haussière. Toutefois, la baisse des prix des produits, tels que les farines, semoules et gruaux (-4,1%), la viande de mouton (-3,6%) et les poissons frais (-1,9%) ont amoindri la tendance haussière. En variation annuelle, les prix de la fonction ont été majorés de 2,1% », renseigne la source.

L’ANSD souligne que les « boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants » se sont renchéris de 0,3% en septembre 2018, en liaison avec la progression des prix des tabacs et stupéfiants (+0,5%), en dépit de la baisse de ceux de la bière (-0,8%). En variation annuelle, ils se sont accrus de 7,4%.
La source précise que les prix des « biens et services divers » se sont bonifiés de 0,2% au cours de la période sous revue, en rapport avec la hausse de ceux des services des salons de coiffure et instituts de soins et de beauté (+0,7%) et des autres effets personnels (+0,6%). Et comparés à la période correspondante en 2017, ils ont augmenté de 0,3%.

Elle souligne que les prix des services de « santé » ont progressé de 0,2%, sous l’effet d’une augmentation de ceux des médicaments traditionnels (+ 2,1%). En variation annuelle, ils ont fléchi de 0,4%.

Dans un autre registre, les prix des services de « logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » ont rebondi de 0,1%, en liaison avec la progression de ceux des produits pour l’entretien et réparation courante (+0,5%). Et en variation annuelle, ils ont progressé de 0,7%.

Dans un autre registre, l’ANSD souligne que les prix des biens et services de « loisirs et culture » ont augmenté modérément de 0,1%, à la suite d’un relèvement de ceux des produits pour jardins, plantes et fleurs, animaux de compagnie et articles connexes (+0,6%). En variation annuelle, ils se sont accrus de 3,1%.

« Les prix des services de « l’enseignement » et de « transports » sont restés stables en rythme mensuel. En variation annuelle, ils ont augmenté respectivement de 0,6% et 0,3%.
Les prix des « meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer », des « articles d’habillement et chaussures » et des services de « restaurants et hôtels » sont également restés inchangés en rythme mensuel. Comparés à la période correspondante en 2017, ils se sont repliés respectivement de 0,1%, 0,8% et 0,1% », renseigne la source.
La source précise que l’inflation sous jacente3 s’est appréciée de 0,4% en rythme mensuel et de 0,5% en variation annuelle. Les prix des produits locaux et importés ont progressé respectivement de 1,0% et 0,1%. Et en variation annuelle, les prix des produits locaux ont été majorés de 1,4%, tandis que ceux des produits importés se sont repliés de 0,5%.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up