Sénégal-Campagne Électorale: Les mesures Economiques fortes du candidat de la coalition ” Sonko Président “

Le candidat de la coalition « Sonko Président » a l’élection présidentielle au Sénégal du 24 février prochain, M Ousmane Sonko, a promis qu’il mettra en œuvre  l’audit et la renégociation de tous les contrats, conventions et accords défavorables à l’Etat du Sénégal et un plan de sortie du Franc CFA, s’il accède à la magistrature suprême du pays.

Parmi les  mesures économiques fortes annoncé par le  candidat Sonko figurent entre autres  l’audit et la renégociation de tous les contrats, conventions et accords défavorables à l’Etat du Sénégal.

Il demande à ses compatriotes de s’engager à instituer des fonds patriotes sectoriels pour financer les PME, les entrepreneurs et les start-up, renforcer l’administration financière, instituer un fonds de pension et un fonds d’investissement de la diaspora.

Le candidat Sonko s’engage en outre d’octroyer des garanties souveraines aux privés nationaux, de rationaliser le schéma institutionnel de financement autour de la Caisse de dépôt et de consignation (Cdc) et de réduire le train de vie de l’Etat.

Cette proposition fait partie des trois types de réformes dans les domaines de la politique, l’économie et le social contenues dans son programme qu’il a présenté à la presse, vendredi, dans un hôtel à Dakar, en prélude à la campagne électorale qui a démarré ce dimanche, pour durer 21 jours.

On rappelle que le leader de Pastef (Patriotes du Sénégal pour l’éthique, le travail et la fraternité) avait émis cette idée en novembre dernier, à Paris, dans le cadre de sa tournée dans la diaspora sénégalaise.Dans des propos rapportés par la presse locale, il a avait déclaré : « Nous l’avons dit et nous avons pris une position, on ne peut pas continuer avec le Franc CFA. Nous, si on est élu, de manière responsable et intelligente, nous sortirons de ce Franc CFA. D’abord parce que c’est une monnaie qui n’est pas calquée sur la taille réelle de nos Économies. Elle est arrimée à une monnaie très forte, celle de la première zone économique du monde. C’est une monnaie qui ne nous permettra jamais d’être compétitif à l’exportation »,

Le candidat Sonko, est le Président du parti politique Pastef créé en 2014. Il est élu député à l’Assemblée nationale du Sénégal  suite aux élections législatives de 2017  avec la coalition Ndawi Askan wi / Alternative du Peuple.

En janvier 2018, il sort le livre Pétrole et gaz au Sénégal, chronique d’une spoliation où il accuse le président et son entourage de malversations dans la gestion des ressources naturelles du pays.

Cinq candidats dont le président sortant, Macky Sall, sont en lice pour la présidentielle du 24 février au Sénégal.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image