Sénégal/Mauritanie : la nouvelle découverte de gaz est suffisante pour envisager une deuxième unité de liquéfaction

(Agence Ecofin) – Après l’annonce de la découverte de Yakaar-2, Kosmos Energy estime que les données recueillies dans le cadre de son forage sont assez intéressantes pour envisager une deuxième usine de liquéfaction de gaz naturel, après le FLNG Gimi qui va traiter la production de la région Tortue-Ahmeyim.

« Les données du périmètre de Yakaar soutiennent notre opinion selon laquelle la base de ressources de Yakaar-Teranga est d’envergure mondiale et a le potentiel pour soutenir un projet de GNL qui fournirait des volumes importants de gaz naturel aux marchés intérieurs et d’exportation », indique un communiqué de la société basée aux Etats-Unis.

Kosmos espère que ces trois régions gazières, dont les réserves potentielles sont comprises entre 50 et 100 Tcf, soutiennent à terme, trois terminaux de GNL qui produiront 30 Mtpa, soit environ 10 % de l’offre mondiale actuelle.

Tortue qui doit abriter la production initiale de GNL, fait partie d’une troïka d’accumulations de gaz avec Yakaar et Birallah. Il faut rappeler que ces gisements sont situés au sein du complexe Grand Tortue qui chevauche les frontières maritimes du Sénégal et de la Mauritanie.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image