Sénégal: selon le ministre de l’enseignement supérieur, le supercalculateur national sera livré dans quelques mois

Le supercalculateur, objet d’un accord de financement de 15 millions d’euros (9,7 milliards Fcfa) signé à Paris en décembre 2016, entre le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan et celui de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation,  et de la Recherche avec la Banque publique d’Investissement française, sera livré dans quelques mois.

C’est Mary Teuw Niane (photo), le ministre de l’Enseignement supérieur qui l’a annoncé le 14 janvier 2019, lors de la cérémonie de signature d’un protocole d’accord avec la société Arianegroup SAS, spécialisée dans la construction aéronautique et spatiale.

D’après le ministre, le supercalculateur a été acquis auprès de la société de services numériques française, Atos. L’équipement sera installé au Centre national de Calcul scientifique (CNCS), qui sera disponible dans une semaine à la cité du Savoir de Diamniadio.

Présenté comme le plus puissant calculateur parallèle de dernière génération au Sud du Sahara, hors Afrique du Sud, l’outil technologique sera doté d’une puissance d’environ 320 TfIops (Puissance de calcul. Un Tflops équivaut à 1000 milliards de calculs par seconde, Ndlr), et d’une capacité de stockage intégrée de 21 To.

Le Supercalculateur contribuera à la mise en oeuvre de 2 axes du Plan Sénégal émergent (PSE): l’agrohydrologie et le secteur minier. La simulation numérique qu’il rendra possible dans le secteur agricole et hydrologique permettra d’innover en météorologie, climatologie, traitement des images (satellites, drones), croissance végétale et dynamique des populations, etc. Dans le domaine minier, il permettra la simulation de puits/réservoirs, la recherche géologique et la cartographie 3D, la modélisation des territoires sénégalais.

Source: Agence Ecofin

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Défiler vers le haut