Soudan : La raffinerie d’al-Gaili reprend ses activités

D’après le ministre soudanais du Pétrole et du gaz, les opérations à la raffinerie pétrolière de Khartoum devraient reprendre cette semaine. Les travaux de maintenance sur le site étant arrivés à terme, le redémarrage de la raffinerie devrait mettre fin à la pénurie de carburants dans le pays.

Alors que le Soudan fait face à une pénurie de carburants qui affecte sa capitale Khartoum et plusieurs autres régions, les autorités du pays viennent d’annoncer la reprise des opérations à la raffinerie pétrolière d’al-Gaili.
«La reprise graduelle des opérations de la raffinerie commencera dans les deux jours, avant l’alimentation en dérivés pétroliers des réservoirs», avait expressément déclaré le ministre soudanais du Pétrole et du gaz, Saad Hussein Al-Bushra, samedi 28 avril dernier. Etayant ses propos, le ministre a laissé entendre que les travaux de maintenance entrepris sur le site étaient désormais arrivés à terme et qu’il fallait rouvrir la raffinerie pour résorber la pénurie de carburants dans le pays.

Rappelons que la raffinerie d’al-Gaili située à quelque 60 km au nord de la capitale soudanaise avait fermé à la fin du mois de mars dernier, en raison des travaux d’entretien routiniers importants. Avec une capacité de production de 95 000 barils de pétrole par jour sur une production nationale de 115 000 barils journaliers au total, sa fermeture a effectivement engendré une pénurie, particulièrement, de l’essence et du diesel (avec la sécession du Soudan du Sud, le Soudan a perdu près de 75% de ses revenus pétroliers et donc une part importante de sa production pétrolière qui se faisait au sud désormais Soudan du Sud).

Le ministre Al-Bushra avait expliqué que la décision d’arrêter partiellement la raffinerie de Khartoum pour son entretien était «nécessaire» à la préservation des installations sur le site.
(Source : https://afrique.latribune.fr/)

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Scroll Up