Télécoms : Sonatel franchit la barre des 1.000 milliards Fcfa de chiffre d’affaires

L’année dernière, le groupe Sonatel présent dans plusieurs pays dont le Sénégal et le Mali, a réalisé de solides performances économiques et commerciales. Le groupe a annoncé que son chiffre d’affaire consolidé a atteint les 1.022 milliards de francs CFA sur l’exercice 2018, enregistrant une croissance de 5%.
Les performances commerciales de Sonatel pour le compte de l’année 2018 s’inscrivent dans le vert. Le groupe présent en Guinée Bissau, en Guinée, en Sierra Léone, au Mali et au Sénégal a annoncé cette semaine que son chiffre d’affaire sur l’exercice 2018 avait franchi les 1.000 milliards de francs CFA. Plus exactement, il atteint 1.022 milliards de francs CFA soit une progression de 5%, a-t-on précisé. Le groupe a ajouté que son résultat net pour l’année 2018 a atteint 208 milliards de francs CFA, soit une croissance de 0,4% par rapport à un an plus tôt.

Ces bonnes performances de la société sont à imputer entre autres, à l’amélioration de la rentabilité de l’entreprise et à la monétisation des données mobiles. « Les trajectoires de rentabilité se sont améliorées, reflétées par l’évolution positive de la croissance de l’EBITDA (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement) à 462 milliards FCFA soit +2,2% par rapport à 2017 », a relevé Sonatel dans son communiqué dans lequel il a ajouté que « la poursuite de la monétisation des données Mobile grâce au renforcement de l’avantage concurrentiel sur la connectivité avec notamment la 4G et 4G+ au Sénégal et au Mali et la 4G à Bissau a généré un chiffre d’affaires de 191 milliards (+41,1% par rapport à 2017) ».

Contribution de plus de 500 milliards Fcfa aux économies locales
Les bons résultats ont permis à la société de mieux intervenir dans l’économie des pays dans lesquels elle est présente. Elle indique dans son communiqué avoir contribué pour « plus de 500 milliards » de francs CFA aux recettes budgétaires versées à titre d’impôt, taxes, redevances, cotisations sociales, droits de douanes et dividendes dans les pays en question. « Au titre du développement du secteur privé local, fait-elle également valoir, les activités du groupe ont généré au profit des entreprises locales plus de 148 milliards de FCFA de chiffres d’affaires », ajoute Sonatel dans son communiqué rendu public cette semaine.

Sur le plan socio-économique, Sonatel a mis en avant l’implication dans la création de plus de 200.000 emplois dans les pays. « Les activités du groupe ont permis de générer plus de 4.500 emplois directs et près de 200.000 emplois indirects grâce à une distribution commerciale étendue, à la sous-traitance et aux différents partenariats », note le communiqué.
https://afrique.latribune.fr

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image