(Agence Ecofin) – Le transport ferroviaire au Maroc poursuit sa révolution verte. La semaine dernière, l’Office national des chemins de fer (ONCF) a réceptionné la première locomotive électrique de gamme Prima M4 sur les 30 prévues.

Ces nouvelles acquisitions s’inscrivent dans le cadre du contrat attribué en 2018 à la société française Alstom pour un montant global d’environ 1,5 milliard de dirhams (139,7 millions d’euros), indique un communiqué de l’ONCF, qui précise que la livraison s’effectuera à raison de deux à trois locomotives par mois.

Financé entièrement par un prêt accordé par l’Etat français, d’une maturité de 40 ans, avec une période de grâce de 10 ans et un taux d’intérêt de 0,0016 %, ce montant couvre l’achat du matériel et des pièces de rechange.

Par cette acquisition, l’ONCF entend accompagner une demande de mobilité par train sans cesse croissante ; moderniser, rajeunir et renforcer le parc de matériel roulant ; augmenter la productivité et accroître l’offre de transport pour les voyageurs grandes lignes que pour les marchandises.

Une fois mis en service, ces locomotives, qui ont une vitesse maximale de 160 km/h, vont compléter et renforcer l’offre de trains à grande vitesse Al Boraq sur des lignes très sollicitées à savoir, Casablanca-Fès et Casablanca-Marrakech.

Quelques unités seront par ailleurs dédiées au transport fret. Celles-ci permettront de faire face au transport par rail des voitures fabriquées à l’usine PSA de Kénitra vers le port de Tanger Med et d’acheminer les conteneurs dudit port vers Casablanca.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici