Un village 100 % solaire voit le jour au Maroc

Particulièrement impliqué dans le développement des énergies renouvelables, le Maroc a franchi une nouvelle étape avec le projet conçu à Id Mjahdi. Ce village de la région d’Essaouira est en effet entièrement alimenté grâce à l’énergie solaire.
Déjà doté d’une des plus grandes fermes solaires du monde (sur le site de Noor, près de Ouarzazate) et affichant des objectifs ambitieux dans le développement des énergies renouvelables (42% du mix en 2020 et 52% en 2030), le Maroc continue de poser des jalons sur le chemin de sa transition vers les énergies vertes. De ce point de vue, les installations réalisées au village d’Id Mjahdi constituent une belle vitrine pour les innovations du Royaume. Dans ce bourg d’une cinquantaine d’âmes, une centrale solaire de 32 panneaux photovoltaïques couvre la totalité des besoins en énergie des habitants et des infrastructures. L’inauguration, en octobre, d’un centre éducatif apporte une nouvelle pierre à l’édifice.
Sensibiliser les jeunes générations
Porté par des institutions marocaines (la société Cleanergy, filiale de l’Agence marocaine pour l’énergie durable, la province d’Essaouira, la commune d’Ounagha), mais aussi par des mécènes étrangers (Intermarché et la marque le Petit Olivier), ce nouvel équipement rejoint la vingtaine de maisons particulières, le château d’eau, les fours solaires ou les éclairages LED. Tous sont alimentés par la même centrale dans un dispositif off grid, totalement autonome du réseau électrique traditionnel et équipé de batteries de stockage.

Ce centre éducatif dispose de salles de classe, d’un terrain de sport et d’un espace de jeu, qui viennent encore renforcer le confort des habitants. Il est conçu pour accueillir les enfants de 4 à 6 ans venus d’Id Mjahdi comme des villages voisins et devrait permettre d’affiner encore un des objectifs de ce vaste projet : alphabétiser les plus jeunes et les sensibiliser à l’enjeu des énergies renouvelables sur leur territoire.

Un projet social
En agrandissant la surface de couverture de son village pilote, 100% solaire et autonome, le Maroc met en valeur son savoir-faire et favorise l’émergence de compétences spécifiques dans le domaine. Il s’engage aussi sur un autre volet, plus social. Dès le lancement du projet, en 2017, Id Mjahdi a en effet intégré une usine de concassage d’argan. Cette infrastructure, dont la production est entièrement rachetée par la marque « Le Petit Olivier », permet aux femmes du village de s’affranchir des corvées habituelles et de disposer d’une activité génératrice de revenus. De quoi, là aussi, parier sur l’avenir.

https://afrique.latribune.fr/

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Défiler vers le haut