2,8 milliards $ ont été investis dans des projets d’énergie renouvelable en Afrique subsaharienne, exception faite de l’Afrique du Sud, selon Bloomberg New Energy Finance (BNEF). Ce montant est supérieur de 600 millions $ aux investissements effectués l’année précédente dans le secteur. Pour l’année 2019, 2,1 milliards $ d’investissements ont été retracés par l’organisation au 16 janvier dernier, un chiffre qui est susceptible d’actualisation.

Sur le plan des infrastructures, 1,2 GW de centrales solaires photovoltaïques sont prévus pour être inaugurés d’ici à 2021, ce qui représentera le double de la capacité inaugurée en 2018.

La mise en place de ces nouvelles capacités dans les pays est soutenue par des organisations multilatérales. Le programme Scaling Solar de la Banque mondiale visant à faciliter et à accélérer la mise en place de centrales solaires a permis l’installation de 400 MW de centrale entre 2015 et 2018. Cela représente 39 % de la capacité totale installée.

Ce type d’initiatives propose également de nombreuses mesures qui réduisent les coûts et les risques liés au projet. « Cela aide à faire baisser le coût de l’énergie, mais ça peut également conduire les gouvernements à s’attendre à payer le même prix pour les projets qui ne sont pas soutenus par de tels mécanismes », affirme Antoine Vagneur-Jones, analyse à la BNEF.

Source: Eofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Entrez Captcha ici : *

Reload Image