Corsair va quitter le Sénégal. Les autorités sénégalaises viennent de mettre un terme à l’autorisation de la compagnie aérienne française pour l’exploitation de la ligne Paris-Dakar au profit d’Air Sénégal, avec effet dès le 1er février 2019. Une décision qui porte un coup à la stratégie de développement du transporteur français qui avait fait de la capitale sénégalaise sa porte d’entrée sur le Continent et espérait trouver un accord avec la compagnie nationale sénégalaise.

Plus que cinq mois et Corsair ne desservira plus la ligne Paris-Dakar. La Direction de l’Aviation Civile Sénégalaise (ANACIM) a fixé au 31 janvier 2019 la fin de son autorisation d’exploiter ladite ligne, indique le transporteur français dans un communiqué transmis à notre rédaction, soulignant avoir été notifié par courrier.

« L’ANACIM motive sa décision par le fait que la nouvelle compagnie nationale sénégalaise souhaite exploiter la ligne à compter du 1er février 2019. Corsair aurait, bien entendu, souhaité bénéficier d’une période de transition de quelques mois et faire une communication appropriée à la rentrée dans l’intérêt de la clientèle des deux compagnies. Corsair respecte et accepte néanmoins la décision de l’ANACIM », explique la compagnie.

« Nous espérions un accord avec Air Sénégal »

Filiale du groupe TUI, un des leaders mondiaux du voyage, c’est après 30 ans d’existence et un développement en Europe, en Amérique et en Asie que Corsair décide en 2012 de se tourner vers l’Afrique. Et c’est Dakar, que le transporteur français choisit comme porte d’entrée sur le Continent. Une étape décisive, puisque le marché africain est tout à fait nouveau pour Corsair et comme l’expliquait son PDG, Pascal de Izaguirre dans un récent entretien avec La Tribune Afrique« l’ouverture d’une nouvelle ligne constitue un investissement à la fois important et risqué ».

Source: Latribune

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Entrez Captcha ici : *

Reload Image