La coopération sino-africaine est profitable aux Etats africains et à la Chine, a indiqué ce mardi 28 août 2018, le vice-ministre chinois du Commerce, Qian Keming. S’exprimant lors d’une conférence de presse, le responsable a laissé entendre que les investissements chinois en Afrique profiteront de sa future croissance économique, à quelques jours de l’ouverture du Forum sur la coopération sino-africaine dont l’édition 2018 se tiendra les 3 et 4 septembre à Beijing.
Pour les autorités chinoises, la coopération économique entre la Chine et l’Afrique est une composante à part entière. Celle-ci n’est soumise à aucune condition politique et est à l’avantage de chacun des deux partenaires. C’est ce qu’a distillé ce mardi 28 août 2018, le vice-ministre chinois du Commerce, Qian Keming.
« La coopération n’est assortie d’aucune condition politique et est de nature gagnant-gagnant et égale », a déclaré ce haut responsable de l’Empire du milieu.
S’exprimant lors d’une conférence de presse, Qian a ajouté que cette coopération économique et commerciale a amélioré les infrastructures sur le continent africain, créé des emplois pour les jeunes et les femmes et promu les conditions de vie du peuple africain, tout en aidant les entreprises, les normes et les produits chinois à franchir les frontières.
Appui au développement économique de l’Afrique
Évoquant la question du développement économique de l’Afrique et le rôle que le partenariat avec la Chine y jouera, le vice-ministre chinois du commerce a confié que les investissements de son pays sur le Continent prennent largement la forme de projets d’infrastructures et constituent des « atouts précieux » qui profiteront à la future croissance économique de l’Afrique.
De plus, a avancé Qian Keming, « la Chine sélectionnera davantage de projets qui génèrent des bénéfices économiques, créent des emplois et augmentent les taxes et les exportations ». Il a poursuivi en indiquant que l’Empire du milieu travaillera à mettre en valeur le moteur interne du développement économique de l’Afrique et partagera également son expérience dans la construction d’infrastructures avec les pays africains.
Rappelons que les relations entre la Chine et l’Afrique sont anciennes. Aujourd’hui, le géant asiatique est non seulement premier partenaire commercial de plusieurs pays africains mais aussi le premier investisseur sur le Continent devant l’Union européenne et les Etats-Unis. Mieux encore, ce partenariat continue de se développer. Les deux parties ont d’ailleurs conclu en 2015 lors du sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) à Johannesburg en Afrique du Sud, dix programmes de coopération prioritaires, avec pour objectif de stimuler leurs relations de coopération.
https://afrique.latribune.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Enter Captcha Here : *

Reload Image