Coopération décentralisée : Le dispositif de soutien passe de 150 millions à 200 millions F CFA par partie

Le ministère des Collectivités Territoriales, dans le cadre du dispositif conjoint de soutien de la coopération décentralisée entre la France et le Sénégal, a signé ce lundi un protocole d’accord avec l’ambassadrice Christine Moro, Déléguée pour l’Action extérieure des Collectivités Territoriales au ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères françaises. Pour un montant total de 400 millions F CFA, ce dispositif financé par les deux parties sera dédié aux actions de coopération proposées par les communes.

Le Directeur de cabinet du ministre des Collectivités Territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires, Abou Ahmet Seck, venu présider la cérémonie de signature du nouveau protocole, dans le cadre du dispositif conjoint de soutien de la coopération décentralisée entre la France et le Sénégal, a fait savoir qu’une évolution majeure a été obtenu dans ce processus, passant de 150 millions F CFA par partie à 200 millions F CFA par partie et par an pour la période 2020-2022, portant le montant global à 400 millions F CFA. « Cette enveloppe de 400 millions F CFA financée par les deux parties sera intégralement dédiée aux actions de coopération que les communes vont proposer », a-t-il révélé. Selon lui, ce dispositif servira également à renforcer des thématiques en y mettant d’une part, l’inclusion professionnelle et sociale des femmes qui est une thématique chère au chef de l’État Macky Sall, et d’autre part en faisant appel à la diaspora sénégalaise pour son expertise et pour beaucoup plus d’efficience dans les actions de coopération.
Ce dernier a profité de cette cérémonie pour rappeler que le dispositif a permis le financement de 57 projets depuis son existence (2015-2018) pour un peu plus de 1,2 milliards F CFA. « Ces projets touchent à toutes les collectivités du Sénégal et est dédié au renforcement des dispositifs de financement pour augmenter la capacité d’intervention des acteurs », affirme M. Seck, maire de la commune de Bargny.
Pour cette année, 85 dossiers sont éligibles. Ce qui permettra de lancer un appel à projets. « Les communes pourront déposer des dossiers. Et nous verrons le nombre de communes qui seront financées à travers les critères d’éligibilité. Mais aussi, il est appelé d’avoir un partenaire français pour bénéficier de ce dispositif », renseigne-t-il. Avant d’ajouter : « Pour celles qui n’ont pas la possibilité d’avoir des partenaires français, nous allons y travailler pour qu’elles y aient ».
Pour l’année 2019, 11 projets ont été financés sur 12. Mais aussi, 4 nouvelles communes bénéficiaires de ce dispositif viennent d’être rajoutées aux 28 communes déjà bénéficiaires. « Nous remercions la France pour toutes les actions de coopération qui sont développées dans le cadre de la coopération décentralisée que dans le cadre de la coopération de manière plus large », a conclu M. Seck.
Madame l’Ambassadeur Christine Moro, Déléguée pour l’Action extérieure des Collectivités territoriales au ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères françaises à la 5ème réunion du comité de pilotage du dispositif conjoint de soutien à la coopération décentralisée franco-sénégalaise, se dit rassurer pour la coopération décentralisée pour les trois prochaines entre les deux pays. « Nous sommes dans un processus de perfectionnement continu de ce dispositif conjoint puisque nous acquérons de fur à mesure de l’expérience. Ce qui nous permet de perfectionner », lance-t-elle, tout en rappelant la prise en compte de la problématique genre par les collectivités territoriales.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Défiler vers le haut