Air Sénégal a perdu près de 20 milliards de FCFA ( $33 millions) de chiffre d’affaires en trois mois. C’est ce qu’a révélé le ministre du tourisme et du transport aérien, Alioune Sarr lors d’une réunion tenue le 5 mai avec les acteurs de la plateforme. 

«Les entreprises de la plateforme aéroportuaire vivent avec les redevances aéroportuaires. Quand un avion atterrit, il paye des redevances de sûreté, des redevances de balisage etc. Donc, quand il y a plus d’avions, il y a plus de recettes. C’est 1,3 million de passagers perdus, ce qui va nous coûter cher», a t-il  indiqué, ajoutant que les pertes de   LAS (Limak-Aibd-Summa), le gestionnaire de l’AIBD, s’élèvent à près de 6 milliards de FCFA ( $10 millions).

Le ministre a par ailleurs déclaré que la promotion des vols internes devrait permettre de relancer les transports aériens. «Il nous faut démocratiser  le transport aérien » a laissé entendre Alioune Sarr. « Cela passera par la promotion de la compagnie nationale auprès de ces aéroports régionaux. La construction du hub, c’est donc la connectivité intérieure renforcée mais aussi la connectivité internationale du Sénégal et c’est ça qui permettra justement de rendre accessible le transport aérien à toutes les Sénégalaises et à tous les Sénégalais .»

Air Sénégal tout comme les autres transporteurs, n’a pas échappé aux effets négatifs du coronavirus. La compagnie a dû suspendre toutes ses liaisons internationales et régionales depuis le 20 mars 2020. Elle a récemment annoncé qu’elle reprendra service le 1er juillet prochain.

www.newsaero.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Entrez Captcha ici : *

Reload Image