La Direction de la prévision et des études économiques (Dpee), dans son document intitulé : « Le point mensuel de conjoncture du mois d’août 2019 », note que l’OCDE révise à la baisse ses prévisions de croissance mondiale à 2,9%.

« Au terme des huit premiers mois de 2019, l’économie mondiale continue d’avancer à petite vitesse. L’activité reste peu dynamique, particulièrement, les secteurs de la production et des exportations qui subissent les effets de l’exacerbation des tensions commerciales et de l’affaiblissement de la demande mondiale. Les récentes données de l’OCDE révèlent que les craintes d’un ralentissement se sont renforcées. En septembre 2019, l’Institution a, en effet, révisé à la baisse ses prévisions de croissance de l’économie mondiale à 2,9% pour cette année, soit moins 0,3 point de pourcentage que les projections de mai 2019. Ce coup de mou affecterait la plupart des grandes économies avancées et les pays émergents. En effet, la croissance dans les économies du G20 s’annonce moins reluisante pour 2019, à 3,1% après 3,8% l’année précédente. Pour les Etats-Unis comme la zone euro, les taux d’expansion sont prévus encore plus faibles cette année, avec des estimations respectives de 2,4% et 1,1% après 2,9% et 1,9% », renseigne la Dpee.

Et le document de préciser : « Concernant les BRIC, l’activité devrait marquer le pas. Elle pâtit de la contraction des échanges commerciaux, en particulier en Chine où la croissance du PIB devrait s’amoindrir de 0,1 point de pourcentage, à 6,1% après 6,6% en 2018. Dans les autres pays du groupe, les perspectives de l’activité économique laissent présager une croissance en baisse de régime en 2019. Ainsi, l’expansion économique devrait ressortir à 0,8% au Brésil, à 5,9% en Inde et à 0,9% en Russie après respectivement 1,1%, 6,8% et 2,3% en 2018 ».
M/DIA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Entrez Captcha ici : *

Reload Image