Défense des consommateurs: Momar Ndao enrôle la Gambie dans le combat pour la qualité des produits

Le Consortium pour la protection des consommateurs, structure regroupant les associations consuméristes gambiennes accueilli à Dakar par l’Ascosen est venu s’inspirer de l’expérience Sénégalaise en matière de défense et de protection des consommateurs. Trois jours durant (du 02 au 04 novembre 2019), les deux organisations dans le cadre des activités de la Fédération sénégalo gambienne pour le bien-être et la protection dirigée par Momar Ndao ont déroulé un important agenda de travail marqué par une série de visites dans des services comme l’observatoire de la qualité des services financiers, le Laboratoire national d’analyse et de contrôle en passant par la Commission de régulation du secteur de l’électricité. Un circuit de travail qui a permis aux acteurs gambiens de la défense des consommateurs d’apprendre bien des initiatives qui ont milité en faveur de l’efficacité des actions de l’Ascosen en rapport avec les structures partenaires.
Les temps forts auront été surtout la visite du laboratoire national d’analyse et de contrôle de la direction du commerce intérieur.
Le Président de l’Ascosen et sa délégation, après une séance de travail ont été introduits pour une visite du laboratoire dont le travail consiste à réaliser des analyses microbiologiques et physico-chimiques dans le cadre du contrôle officiel et de l’autocontrôle. Un travail exigé par la réglementation nationale en matière d’hygiène, de qualité et de sécurité des produits, particulièrement des produits alimentaires destinés aux marchés nationaux, à l’importation et à l’exportation. Ce laboratoire est aussi investi de la mission d’apporter des réponses aux demandes d’expertise scientifique ou dans les domaines de sa compétence, en particulier de l’hygiène alimentaire et de la sécurité sanitaire des aliments du ministère de la tutelle ou d’autres institutions.
Ce laboratoire qui date des années”30″ a été rénové même s’il doit davantage être réadapté en continu.
Ici, Momar Ndao et son équipe qui tenaient à voir les processus d’analyse des échantillons ont été servis par des techniciens jusque dans les détails.
En réalité, une fois l’échantillon reçu, il est identifié à la réception par un numéro unique qui va dans le laboratoire de façon anonyme. Cela obéit au respect de la confidentialité et de l’impartialité. Au cas où l’analyse doit être faite dans les deux laboratoires (chimie et microbiologie), il est demandé au client de rapporter l’échantillon représentatif et suffisant. A la réception du produit, sont appliqués des critères d’acceptabilité. Ces critères sont le conditionnement, l’emballage propre, fermé, étanche, non détérioré de préférence dans l’emballage d’origine, la quantité du produit et sa température. Au moins 200 grammes de l’échantillon à analyser en emballage séparé ou unique.
Au terme de cette démonstration, la délégation gambienne par la voix du Président du Cpc Alpha Jallow a exprimé toute sa satisfaction. Le défi à relever par les acteurs d’organisations consuméristes gambiennes est d’être des forces de propositions et d’initiatives afin d’agir sur la qualité des produits en Gambie. La dynamique de coopération enclenchée sera maintenue selon Momar Ndao pour qui une synergie d’actions est aujourd’hui indispensable entre les organisations consuméristes de l’espace CEDEAO pour mieux faire face aux décisions producteurs et des multinationales au grand bénéfice des consommateurs.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image