Selon la ministre égyptienne de la Planification et du Développement économique, Hala el-Saeed, le gouvernement ambitionne de porter le capital du fonds souverain de l’Egypte, actuellement de 200 milliards de livres égyptiennes (12,6 milliards $), à 1000 milliards de livres égyptiennes (63,3 milliards $).

Hala el-Saeed a fait cette annonce ce mardi 21 janvier 2020, à Londres, au cours d’un séminaire en marge du Sommet Afrique-Royaume-Uni. Les modalités de cette augmentation de capital n’ont toutefois pas été précisées.

Pour la ministre, cette volonté d’augmentation du fonds souverain est à attribuer aux résultats positifs du programme de réforme en cours ces dernières années et qui ont permis d’aboutir à un taux de croissance de 5,6% sur l’exercice 2018/2019.

Par ailleurs, pour appuyer cette initiative qui vise à maintenir le dynamisme de croissance économique du pays, la ministre a également affirmé la volonté de l’Etat égyptien de diversifier ses sources de financements en créant des mécanismes de partenariat efficace entre le gouvernement, le secteur privé et la société civile.

Pour ce faire, le gouvernement entend miser sur un certain nombre de secteurs prometteurs, tout en mettant en œuvre un plan d’action pour les réformes structurelles dans ces secteurs. Il s’agit notamment du secteur manufacturier, du commerce de gros et de détail, du tourisme, de la construction, de l’immobilier, des TIC, de l’activité d’extraction et de l’agriculture.

Source: Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Entrez Captcha ici : *

Reload Image