FIDA : 500 millions de dollars d’investissements en Afrique de l’ouest

Le directeur du hub ouest-africain du Fonds international de développement agricole, Benoit Thierry, a indiqué ce mercredi à Dakar que 12 projets actuellement mis en œuvre par son institution dans son hub d’Afrique de l’ouest ont nécessité un investissement de 500 millions de dollars, soit près de 292 milliards de francs CFA.

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) investit beaucoup en Afrique en général et en Afrique de l’ouest plus particulièrement. Dans une annonce faite ce mercredi à Dakar au Sénégal, le directeur ouest-africain de l’institution onusienne, Benoit Thierry a déclaré que 12 projets actuellement mis en œuvre par son institution dans son hub d’Afrique de l’ouest ont nécessité un investissement de 500 millions de dollars, soit près de 292 milliards de francs CFA.

« Dans les pays couverts par notre bureau sous-régional, le Fida déroule une douzaine de projets, dont chacun mobilise entre 30 et 100 millions de dollars. Ce qui fait un total de 500 millions en cours d’investissement dans notre espace d’intervention », a confié le responsable sous-régional du Fida à la presse locale.

Benoit Thierry intervenait à l’occasion d’un atelier régional d’échange en gestion financière des projets et programmes du Fida en Afrique de l’ouest et du centre qui réunit jusqu’au 31 mai, une soixantaine de participants composés de responsables administratifs et financiers et de comptables des projets du Fida en Afrique occidentale et centrale, ainsi que des représentants des ministères des Finances des pays concernés. La rencontre a lieu à Dakar au Sénégal, un des pays d’intervention du Fida en Afrique de l’ouest avec la Mauritanie, le Cap-Vert, la Gambie, le Mali, la Guinée Bissau ainsi que la Guinée Conakry.

Familiarisation avec la gestion financière des projets du Fida
L’objectif de cette rencontre dans la capitale sénégalaise est d’amener les participants à se familiariser avec les outils et mécanismes en gestion financière. Radu Damianov, le responsable principal des finances du Fida en Afrique de l’ouest et du centre, qui a expliqué l’importance de cet atelier a indiqué que cette familiarisation est nécessaire afin que les participants puissent être capables de mettre en place et de gérer un dispositif technique et organisationnel performant en matière de gestion financière dans le cadre d’une augmentation des ressources de l’institution onusienne sur les 3 prochaines années.

Notons que toujours à cette rencontre sera présenté le nouveau Portail client FIDA (ICP). Il s’agit d’une plateforme qui permettra de consulter en temps réel les informations relatives au financement des portefeuilles de pays, de soumettre les demandes de retrait en ligne ainsi que de réduire considérablement le temps de traitement des dossiers, de diminuer l’utilisation du papier et d’économiser les frais de transferts.
https://afrique.latribune.fr/

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Défiler vers le haut