Alors que les pétroliers Chevron et Occidental Petroleum se disputent le rachat d’Anadarko Petroleum, la major française de l’énergie Total a annoncé dimanche avoir conclu un accord contraignant avec Occidental. A travers ledit accord, Total acquiert les actifs d’Anadarko, un des principaux partenaires de la Sonatrach en Algérie et également très présent en Afrique subsaharienne.
Total conclut un contrat de 8,8 milliards de dollars avec Occidental Petroleum pour les actifs d’Afrique d’Anadarko, présent en Algérie, au Ghana, au Mozambique et en Afrique du Sud. Selon le groupe Total, la transaction, qui devrait être finalisée en 2020, est conditionnée par la conclusion de la part d’Occidental Petroleum de son projet d’acquisition d’Anadarko et à l’approbation des autorités compétentes. Très présent dans les projets pétroliers et gaziers en Afrique, Anadarko est l’un des principaux partenaires de la Sonatrach en Algérie où la société exploite deux blocs au niveau du champ Hassi Berkine, jusqu’en 2023. Le groupe est également partenaire dans l’exploitation du grand gisement El Merk à Illizi en Algérie, ainsi que dans le projet pétrolier Jubilee au Ghana.

Une affaire rentable
Les actifs d’Anadarko en question sont estimés à près de 1,2 milliard de barils d’équivalent pétrole (bep) de réserves probables et prouvées (2P), constituées de 70% de gaz. L’accord inclut également le Mozambique avec plus de 2 milliards de bep de ressources en gaz naturel à long terme. Selon les estimations, en dépit des investissements prévus dans le projet de gaz liquéfié en Mozambique, l’acquisition devrait générer des flux de trésorerie positifs au cours de l’année 2020. Et ce, même si le prix du baril de Brent reste en dessous des 50 dollars. La transaction devrait aussi générer plus d’un milliard de dollars par an de flux de trésorerie disponibles à partir de 2025, à la suite du démarrage du GNL au Mozambique.

Un accord conditionné
L’accord entre Occidental Petroleum et Total sur les actifs de l’Anadarko intervient alors que le groupe américain est en compétition avec Chevron pour le rachat d’Anadarko. Le 23 avril dernier, Occidental a dévoilé son offre de 57 milliards de dollars de rachat de la compagnie Anadarko. Une proposition qui dépasse de loin celle de son concurrent Chevron qui est d’environ 33 milliards de dollars.
https://afrique.latribune.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici