Toutes les prévisions le confirment : le PIB devrait reculer au premier puis au deuxième trimestre. Les chiffres sont vertigineux et le choc sans précédent. L’ampleur et la durée de la crise dépendent avant tout des réponses sanitaires, plus que des plans d’aide.

Il ne fait désormais plus de doute que l’économie américaine va entrer en récession, comme la plupart des autres pays . Toutes les prévisions s’accordent à dire que la croissance sera négative au premier puis au deuxième trimestre. Ce que l’on ignore, c’est combien de temps elle durera et l’ampleur de cette récession. 

Pour le premier trimestre, l’impact sera déjà important. Goldman Sachs mise sur une baisse du PIB de 6 % par rapport au trimestre précédent. Au deuxième trimestre, la chute serait même de 24 % par rapport au premier ! « L’arrêt soudain de l’activité économique aux Etats-Unis et les premières données dont nous disposons, renforcent notre conviction qu’un ralentissement spectaculaire est déjà en cours »écrivait la semaine derniére dans une note l’économiste de Goldman Sachis Ian Harius.

source: lesechos.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Entrez Captcha ici : *

Reload Image