Octroi de visas: L’Ascosen se révolte contre le diktat des services prestataires

Sous la houlette de son Président Momar Ndao, les consuméristes de l’Ascosen qui ont reçu le Consul général de France Didier Leroque ont exprimé toute leur indignation face aux coûts jugés exorbitants des prestations de services offerts. ” Plus jamais ce diktat ne saura continuer sur le dos des demandeurs de titres de voyages” s’est indigné le défenseur des consommateurs sénégalais Mr Ndao.
Au terme de ses investigations, l’Ascosen se dit amère de remarquer que les candidats au voyage pour la France sont soumis au payement de frais colossaux de services pour à l’arrivée se retrouver déçus de n’avoir pas obtenu de visa pour la majorité des cas.
Autant dire qu’un bras de fer va opposer Ascosen aux prestataires nombreux aujourd’hui à opérer dans ce secteur très peu réglementé.
Didier Leroque qui n’a pas manqué de situer les responsabilités à différentes échelles a, à son tour reconnu la prolifération des réseaux très peu fiables.
Toutes choses qui ont l’ire d’irriter l’Ascosen déterminée à Lutter contre des réseaux occultes qui opèrent autour des procédures d’octroi de visas dans les consulats.
De sources renseignées, il nous revient qu’un pourcentage très élevé de demandeurs de titres de voyages n’obtiennent pas gain de cause.
Outre, le Consulat de France, l’Ascosen, préoccupée par cette situation, sonne l’alerte, prête à barrer la route aux prestataires véreux et à mieux informer les candidats au voyage car, comme l’a indiqué le président Momar Ndao. “Voyager, circuler librement, est un droit, consacré”.

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Défiler vers le haut