La DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES (Dpee), dans son document : « Situation économique et financière en 2018 et perspectives en 2019 », estime que le déficit budgétaire est projeté à 3,0% du PIB en 2019.

D’après la Dpee, la loi de finances initiale (LFI) au titre de l’année 2019 a été élaborée dans un contexte global marqué, d’une part, par la poursuite de la consolidation du rythme de croissance économique à la faveur des ambitieux programmes de développement économique mis en œuvre dans le cadre du PSE, et d’autre part, par les défis majeurs en terme de renforcement du recouvrement des ressources internes en vue de conforter les marges de manœuvre budgétaires.
Selon la source, la politique budgétaire continuera d’accompagner les différents secteurs sociaux ainsi que les secteurs productifs porteurs de croissance à travers notamment la consolidation des acquis (PUDC, PNBSF, etc.) et les initiatives telles que dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la formation professionnelle, de l’agriculture, de la pêche, de l’artisanat et du financement des PME/PMI.
« Les orientations budgétaires s’articuleront également dans la trajectoire de maitrise du déficit budgétaire, conformément au pacte communautaire et aux engagements souscrits au niveau du programme économique et financier soutenu par l’ISPE. Au total, le déficit budgétaire est projeté à 3,0% du PIB en 2019 contre un objectif de 3,5% du PIB prévu au titre de l’année 2018 », note la Dpee.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Entrez Captcha ici : *

Reload Image