(Agence Ecofin) – 2,6 millions de passagers de moins au Sénégal en 2020, c’est l’estimation faite par l’Association du transport aérien international (IATA) le jeudi 23 avril dans sa dernière mise à jour. Depuis le début de la pandémie du covid-19, l’association multiplie les appels au secours au gouvernement pour minimiser les impacts d’après-crise dans le secteur.

En effet, cette chute du trafic aérien dans ce pays d’Afrique de l’Ouest entraînera un manque à gagner de 330 millions de dollars. Cela pourrait menacer 156 200 emplois et peser 640 millions de dollars de PIB, estime l’IATA.

Ainsi pour contenir l’impact, l’IATA suggère une panoplie de mesures d’accompagnement allant des soutiens financiers directs à des prêts, en passant par des garanties de prêts et des allègements fiscaux. 

Ces propositions ont déjà un écho favorable auprès des autorités sénégalaises. La semaine dernière, le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, avait annoncé l’allocation d’une enveloppe de 77 milliards FCFA (127 millions USD) qui s’inscrit dans le cadre du Plan de résilience économique et social (PRES) du gouvernement. Ce dernier entend affecter 45 milliards FCFA (74 millions USD) pour l’opérationnalisation du hub d’Air Sénégal, 15 milliards FCFA (27 millions USD) au crédit hôtelier et touristique, 12 milliards FCFA (20 millions USD) au paiement des hôtels réquisitionnés pour le confinement des cas contacts du Covid-19 ; et 5 milliards FCFA (8 millions USD) pour soutenir et accompagner les entreprises et agences du portefeuille de l’État. Le paiement de la TVA des entreprises du secteur du tourisme et des transports aériens a été reporté pour une durée indéterminée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Entrez Captcha ici : *

Reload Image