Burkina Faso : plus de 2 500 milliards de Fcfa de dépenses budgétaires en 2020

Le gouvernement burkinabé a adopté en fin de semaine dernière, à l’issue d’un conseil des ministres, le projet de loi de finances pour l’année 2020. Le budget de l’Etat prévoit ainsi des dépenses de 2552 milliards de francs CFA, contre des recettes estimées à 2267 milliards, selon les projections du gouvernement, qui a parallèlement modifié la loi des finances en cours d’exécution.
Le gouvernement burkinabé a finalement adopté son projet de loi des finances pour l’exercice 2020. Validé vendredi dernier lors d’un conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré, le projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2020 se chiffre à 2 267,2 milliards de Fcfa en recettes et à 2 552,4 milliards en dépenses, dégageant ainsi un solde budgétaire global négatif de 285,1 milliards de Fcfa, ce qui correspond à -3% du PIB nominal. L’épargne budgétaire, quant à elle, s’établit à 248,3 milliards de Fcfa.

D’après un communiqué du gouvernement, «les priorités du budget 2020 visent à consolider les acquis engrangés depuis 2016 et à permettre le parachèvement des chantiers en cours dans les secteurs sociaux et les autres secteurs de relance de l’économie nationale pour une meilleure atteinte des objectifs de développement».

La loi des finances 2019 réajustée
Au cours du même conseil, le gouvernement a aussi adopté un projet de loi de finances rectificatif de la loi de finances en cour d’exécution. Sur la base des nouveaux ajustements, notamment des annulations et des ouvertures de crédit, le budget pour l’exercice 2019 a estimé les recettes budgétaires totales 2 100,9 milliards de Fcfa, contre 1 954,5 milliards dans la loi de finances initiale. Les dépenses budgétaires quant à elles s’élèvent désormais à 2 359,6 milliards de Fcfa, contre 2 304, 2 milliards dans la loi de finances initiale. Les deux projets de loi seront transmis à l’Assemblée nationale pour adoption définitive.

Par ailleurs, les montants recouvrés au 31 décembre 2018 se sont établis 1 591,4 milliards de Fcfa, contre 1 477,7 milliards en 2017 en recettes. Pour leurs parts, les dépenses se sont établies à 1 947,4 de francs CFA.

https://afrique.latribune.fr

Articles similaires

Leave a Reply

Entrez Captcha ici : *

Reload Image